Fil de navigation

Les derniers mois de la guerre d'Algérie sont marqués par un chaos provoqué par les attentats des irréductibles de l'Algérie française de l'OAS et les représailles du FLN. Le vide du pouvoir qui s'installe au fur et à mesure du repli de l'administration française et de l'armée aggrave la situation sécuritaire. À partir d'avril 1962, on assiste à des enlèvements d'Européens aux périphéries d'Alger et d'Oran par des groupes informels du FLN. 

Plus de 630 civils et militaires sont enlevés dans les quatre mois qui séparent le cessez-le-feu de l'indépendance. Le sort de ces disparus n'a jamais été révélé par les autorités algériennes, tandis que les corps n'ont jamais été restitués aux familles. Alors que les hypothèses penchent pour des actes crapuleux ou des arrestations de militants supposés de l'OAS et des vengeances du FLN, rapidement des rumeurs hantent les quartiers européens, qui évoquent la découverte de cadavres d'Européens vidés de leur sang. 

Un qoutidien britannique affirme même que les forces de l'ordre auraient retrouvé des cadavres pendus à des crochets de boucher. L'existence de vampires semble ne plus faire de doute pour les Européens.  Cette étude historique révèle que ces derrière ces enlèvements se cache la pratique des prélèvements sanguins forcés. Cet ouvrage, fruit d'un travail de huit années, fait la synthèse de l'ensemble des informations sur les enlèvements destinés à pallier le déficit de banque de sang du FLN. 

Il présente ainsi l'ensemble des documents militaires français, d'études algériennes et des archives du CICR de Genève qu'il confronte à des témoignages écrits et oraux de rescapés de ces pratiques. Gregor Mathias reconstitue minutieusement le contexte de la fin de la guerre d'Algérie et l'émergence du mythe des vampires et explique les raisons qui ont poussé le FLN à recourir à cette pratique barbare.

L'auteur : Docteur en histoire, Gregor Mathias est l'auteur de plusieurs articles et ouvrages sur des thèmes peu traités de la guerre d'Algérie : les sections administratives spécialisées, la contre-insurrection, les supplétifs de l'armée française, l'année 1962... Il est professeur associé à l'École spéciale militaire de Saint-Cyr.

Gregor Mathias sera à Marseille le Jeudi 20 Avril à 18 H 00 à la Maison du Batiment des Travaux Publics, 344 Boulevard Michelet où il donnera une donnera une conférence sur le thème "le terrorisme du FLN et le contre-terrorisme en métropole pendant la guerre d'Algérie". (inscription pour les membres de l'AACLEM auprès du Docteur Alain Bourdon Vice-président)

Constantin LIANOS

Président de l'AACLEM