Séance de chants de tradition du 25 Mars 2017

Nous avons eu droit à une  très belle séance de chants dirigée par le Major Dante STEVENAZZI.

Certes, peinés par la disparition de Moli OMATTETE la veille, ainsi nous avons donc commencé par la sonnerie aux morts suivie de la minute de silence à la mémoire de nos camarades disparus depuis l’assemblée générale du 10 Décembre 2016 et en particulier de Moli.

 

Le Major Dante STEVENAZZI.

 

 

 

Deux membres ont été mis en valeur par le président de l’AACLEM

Le Lieutenant-colonel Constantin LIANOS, Président de l’AACLEM a remis la médaille des blessés de guerre à notre camarade Egon HOLDORF. 

Si la valeur n’attend pas le nombre des années, la patience et la discipline ont permis au Légionnaire de 1ère Classe Egon HOLDORF, de recevoir enfin la médaille des blessés de guerre. 

Cette distinction a été méritée pour les traumatismes et souffrances endurés pendant la guerre d’Indochine et en particulier durant la captivité. En effet, Egon fut prisonnier à Dien Biên Phu le 7 Mai 1954, quelques jours après la reddition des soldats français, Le Lieutenant-colonel Constantin LIANOS vient de le décorer à cet effet.

Le parcours de ce valeureux Français mentionne de multiples opérations aéroportées dans tous les secteurs du Vietnam, dont le dernier acte héroïque fut un saut de nuit en parachute le 10 Avril 1954 à 22 H 55, à une altitude de 250m, pour un combat d’une intensité et d’une cruauté insoutenable sans interruption jusqu’au moment où il fut fait prisonnier.

Débute alors une longue marche de 650 km en quarante deux jours, où il connut l’horreur des camps, la maladie, la faim et vit mourir un grand nombre de ses camarades, puis l’endoctrinement et la torture psychologique. Le calvaire prit fin en août 1954 où il fut rapatrié dans un état de santé précaire en Afrique du Nord après trente deux jours de bateau.  

Plus tard, les affectations dans divers bataillons de la Légion étrangère en Algérie lui ont aussi fait connaître les affres de la guerre notamment dans les combats des Aurès. Après un stage dans la mythique capitale de la Légion étrangère, Sidi-Bel-Abbès, il a obtenu son caducée d’infirmier de corps de troupe, qu’il conserve précieusement au coté d’autres décorations dont la croix de chevalier dans l’ordre de la Légion d’honneur. 

Egon Holdorf, libéré de ses obligations militaires il est revenu à la vie civile, et il est resté en contact avec le momnde ancien combattant au sein d’associations.

Président honoraire de l’Association des prorte-drapeaux, il est aussi vice-président et membre à vie de l’Association des Anciens Combattants de la Légion Étrangère de Marseille.

***

Le Président a  présenté ensuite S.E. l’Ambassadeur Bernard VALERO (fils d’officier ayant servi dans les rangs de la Légion) à l’assemblée et, en lui demandant d’enlever sa cravate, il lui remit celle de l’AACLEM ainsi que l’insigne.

Adoubement de S.E. l'Ambassadeur de France Bernard VALERO 

Puis, il annonce que l’Ambassadeur est membre à vie de l’AACLEM.

 

Il invite ensuite cette noble assemblée au pot de l’amitié.

 

Le Caporal-chef Alain EVENO, le Lcl Constantin LIANOS

et le Caporal-chef Paul RABIA

© droits www.monsieur-legionnaire.org et www.monsieur-legionnaire.com