Fil de navigation

Le 100ème PEM a eu lieu du 8 avril au 5 Juillet 1979. Il y a eu qu'un seul et unique peloton d'élèves moniteur parachutistes comme celui-ci avec des tests d'entrée identique à celui de SOGH. 

L'expérience n'a pas été renouvelée car il a eu beaucoup de casse et d'élimination physique ! 

L'ouverture KP 3 !!! autre expérimentation ! l'ouverture KP3 réglée si je me rappelle bien à 800 mètres ! donc on saute de l'avion et on attend que le parachute s'ouvre sans faire le moindre action d'ouverture sauf rester stable ! Ouf ! Nous avons eu des ouvertures à 800 mètres mais aussi à 250 mètres du sol et un ou deux à 1400 mètres. Bref, cette expérience n'a pas été renouvelée pendant le stage ! 

Le Colonel Bernard JEAN peut en témoigner, étant membre actif de l'AACLE de Marseille Provence et ami du président depuis le PEM (Juin 1979). 

Cliquez sur la photo pour l'agrandir 

                      Quatrième rang : MAHÉ, PAINI, GLAIS, JEAN, PETIT, COFFIGNY, FERON, MARLEAUX, CONTRERAS, SAÏZ

Troisième rang : ZEPPFELDKERVER, GAUBIN, BECK, BALANGER, GASC, CHRETIEN CAZANEUVE, OGER DUMAS, BOURSEUL, DUCLOS, CAZABAT

Deuxième rang à genoux : VAN-ASCHE, GUENIOT, SIDORSKI, LEFEBRE, CAVEY, EVIGLO, SAMB, OUEDRAGO, FÉRRÉ

              Premier rang assis: EGAL, LEVEQUE, METAYER, LIANOS, ANSEUR, M'BONIMBA, ESCRIBA, GUEDA (JULES)

Quelques jours après le PEM j'embarquais pour le TCHAD avec la 4ème compagnie du 2ème REP sous le commandement du Capitaine Jean-Claude HALBERT.

Après le Tchad et avant de poursuivre sur la mission Barracuda avec le stage aile, une libération obligatoire par stagiaire ! Libérer le parachute lorsqu'il y a un problème, j'en conviens mais libérer lorsque tout va bien il faut vraiment être marteau ! Et comme on expérimentait une nouvelle méthode et bien j'aime autant vous dire que rien n'était laissé au hasard ! 

© Constantin LIANOS, 100ème PEM