Chers amis,

la journée du Samedi 18 Août 2018 a commencé tôt et s'est terminée bien tard ! et tant pis pour la compilation !

En effet, après des visites à la Timone et la Conception, nous nous sommes donné rendez-vous au siège de l'AACLE de Marseille Provence avec Grégor 

Entretien annuel avec Grégor; 

Que du chemin parcouru depuis l'école de Saint Malo ! Lorsque Gregor frappe à ma porte pour me dire qu'il souhaite préparer un concours, j'ai réellement cru à une blague, son projet précis et concis m'a conquit et je l'ai suivi et soutenu à fond et je suis allé à sa remise des galons ! 

Je me n'inquiète pas en fait pour la reconversion de nos généraux, ni des officiers et Sous-officiers supérieurs mais pour les jeunes fin de contrat qui quittent l'institution après un contrat de 5 ans sans carte de séjour et sans être naturalisés souhaitant s'installer et travailler en France ! La reconversion atypique de Gregor est à mettre à l'honneur ! Un seul mot : Bravo pour son courage, son travail, son caractère et son opiniâtreté, sans oublier sa droiture, fidélité et camaraderie. 

Tout est passé au peigne fin ! Sécurité, transport, perspectives d'avenir ! Nous avons évidement parlé de l'instruction, de regret eventuel de départ...et sa reconversion, droit dans ses bottes il me répond, « je n'ai point regretté, j'ai donné cinq ans avec honneur et fidélité». 

Nous avons parlé aussi des attentats, des missions à l'étranger mais aussi du viaduc effondré sur la ville de Gènes qu'il a traversé comme moi des dizaines de fois !

A chaque fois que je suis passé sur ce pont je me suis toujours dit que c'était irresponsable de laisser construire des habitations sous le pont ! Je ne crois pas qu'il soit le seul !! Mais quelle irresponsabilité ! ou faire une construction de ce type sur les habitations, cela revient au même !

Quand je pense qu'il a fallu avoir une catastrophe pour que les gestionnaires accordent 500 millions d'euros à la disposition pour aider la ville pour reconstruire ce pont maudit !

Après viennent bien sur les gestionnaires de ces ouvrages qui négligent leur travail d'entretien et du suivi. Nous compatissons aux douleurs des familles des victimes et en même temps nous faisons part de notre mécontentement. 

Nous ne devons pas mourir par la négligence des autres, d'incurie, d'irresponsabilité ou d'incompétence des gestionnaires de nos vies !

Bref, il était temps de lever l'ancre et du coup j'ai proposé à Grégor de m'accompagner pour une dernière visite ! 

Nous sommes donc partis à 11 H 15 pour la clinique "Les Pins" et pour faire court nous nous sommes présentés à la chambre de notre patient et là surprise !  le fauteuil roulant, le déambulateur les cannes bref tout étaient là sauf le patient, alors on s'adresse à l'infirmière qui nous a dit aimablement que le patient était sorti dans le jardin ! 

Nous découvrons donc comme indiqué notre camarade Noël et sans aide il marchait presque normalement ! 

 

Nous pouvons le dire que c'est un ressuscité ! 

Allez une photo souvenir, n'oubliez pas vos insignes de l'AACLEMP ! échanges de numéros avec Grégor et c'est parti !!! On laisse Noël aller déjeuner avant que le restaurant de la clinique ferme et repartons vers le lycée hôtelier.

L'après midi, l'hôpital européen, Laveran et on retraverse Marseille pour entrer avec le bouchon sur la route y compris le tunnel ! 

En fait, le plus dur n'est pas de rendre visite à nos malades mais de mettre par écrit les actions du jour ! Heureusement que le Major Alain TOMEÏ veille sur mes écrits faits à main levée directement sur le site de Monsieur Légionnaire avec mon iPhone !

Nos séniors, les malades, ne se plaignent pas et souvent me disent qu'il y a pire, si au début ils refusent les premières visites, ils acceptent par la suite avec beaucoup de plaisir et nous donnent bien volontiers les horaires appropriés par rapport à leur soins et leurs rééducation.

Nous préparons les futurs présidents de l'Association des Anciens Combattants et Vétérans de la Légion Étrangère de demain ! 

Ainsi va le monde. 

Constantin LIANOS


00035045

 

 Texte et photo Constantin LIANOS © Monsieur-Légionnaire  Monsieur-legionnaire.jpg