Fil de navigation

L'Adjudant Kurt MEYER n'est plus

c'est avec une grande tristesse que nous vous faisons part du décès de notre camarade l'Adjudant Kurt MEYER, Mle 121695,  survenu le Vendredi 16 Septembre après midi, quelques minutes après avoir reçu les sacrements du malade par Mgr le Chanoine Jean-Pierre ELLUL, aumônier catholique de l'AACLEM.

Kurt était né le 5 Novembre 1938 à Blisen (RFA), il s'est engagé pour un contrat de cinq ans au titre de la Légion étrangère le 12 Avril 1958 et a servi l'institution pendant 18 ans et 6 mois de services.

Il était médaillé militaire et titulaire de trois titres de guerre dont deux citations.

Ancien trésorier de l'AACLE de Marseille. Kurt MEYER faisait parti du comité des sages depuis Décembre 2014.

  

Adjudant Kurt MEYER 

(Texte et photos © Lcl Constantin LIANOS) 

Les obsèques ont lieu le Mercredi 21 Septembre 2016 à 10 H 00 en la Basilique du Sacré-Coeur au 81, Avenue du Prado 13008 Marseille la cérémonie religieuse a été célébrée par Mgr le Chanoine Jean-Pierre ELLUL, aumônier catholique de l'AACLEM. 

La sonnerie aux morts a été jouée par le Légionnaire Istvan SZEKFU (interface Major Mohamed AHMED CHAOUCH).

Deux anciens Légionnaires seront porteurs du coussin avec les décorations et le beret vert du défunt. A l'issue de la cérémonie la famille et ses proches se rendront au crématorium Saint Pierre.

Kurt ne souhaitait pas des fleurs ni couronnes, une quête a eu lieu et le contenu a été remis à Mgr JP ELLUL pour l'association des amis du Sacré-Coeur qui s'occupe de la Bsilique du Soldat qui est le Sacré-Coeur.

L'Adjudant Kurt MEYER était Médaillé Militaire et titulaire de trois titres de guerre dont deux citations avec la valeur militaire. 

Je tiens à remercier tous ceux qui ont fait le déplacement pour accompagner Kurt à sa dernière demeure, souhaitant être incinéré, l'urne de Kurt MEYER sera déposée (sauf contre ordre par le Général Commandant la Légion étrangère) à la crypte du "carré Légion" du Cimetière de Saint-Pierre de Marseille le 2 Novembre à 9 h 00, Mise en place de l'urne par les pompes funèbres à 8 H 30. 

 ****

Éloges funèbres à l’Adjudant Kurt MEYER Mle 121 695

par le Lieutenant-colonel Constantin LIANOS, président de l'AACLE d'Aix-Marseille-Métropole.

Mon Adjudant Kurt MEYER, cher Kurt,

C'est à moi qu'échoit le triste privilège d'honorer la mémoire de celui qui nous permet aujourd'hui d'être réunis, aussi nombreux et recueillis auprès de lui.

En 1958, Kurt Meyer a vingt ans. Il se sent mal à l'aise dans cette Allemagne nouvelle qui a du mal à assumer son passé. Il ne se voit pas vivre une vie étriquée et monotone entre le travail et la vie en appartement aussi décide-t-il, le 12 avril, de franchir la frontière et de s'engager pour une durée de cinq ans à la Légion étrangère.

Le 27 avril 1958, il est affecté au 1er Régiment étranger à Sidi- Bel-Abbès en Algérie pour effectuer sa formation initiale. Sportif, montrant beaucoup de sérieux dans tout ce qu'il entreprend et manifestant un excellent état d'esprit, il obtient des appréciations élogieuses. Sa très bonne manière de servir lui permet de choisir de servir dans un prestigieux régiment de parachutistes

Le 11 novembre 1958, il est affecté au 2ème Régiment étranger de parachutistes (2ème REP). De suite, le légionnaire parachutiste Meyer montre un goût prononcé pour l'action ainsi qu'un grand désir de progresser. Il connaît ses premières expériences du combat et il s'impose par son calme et sa détermination. 

C'est l'époque des grandes opérations « Pierres précieuses » et il se montre un grenadier -voltigeur d'élite. Le 24 juin 1959, dans la région de Sidi-Salem, au cours d'un assaut, alors qu'il progresse en tête de ses camarades, il abat un rebelle et récupère son arme, puis le 3 juin 1960, dans le secteur de Djidjelli, il participe activement à la réduction d'une forte résistance ennemie, récupérant personnellement une mitrailleuse. Pour ces deux faits d'armes, sa brillante conduite  au feu est récompensée, à chaque fois, par une citation à l'ordre du régiment 

Le 1er mars 1961, il est nommé caporal. Il possède le goût des responsabilités et il prend en toutes circonstances des initiatives appropriées, réagissant avec une très grande rapidité devant les difficultés.  

Le 1er août 1962, son investissement exceptionnel le fait à nouveau bénéficier d'un avancement puisqu'il est promu sergent. Il accède au corps prestigieux des sous-officiers de la Légion étrangère. Son désir de servir et son enthousiasme sont intacts. Intelligent, consciencieux, le sergent Meyer est un jeune sous-officier plein d'allant. Son envie de toujours se perfectionner et ses très grandes qualités militaires sont très appréciées. Le sergent Meyer fait partie rapidement des tous meilleurs sous-officiers du régiment.  

A la fin de la guerre d'Algérie, comme beaucoup de ses camarades, le sergent Meyer s'interroge sur son avenir. Il hésite sur la suite à donner à sa carrière et il signe des contrats courts. Le 12 avril 1963, il prolonge son contrat pour une durée d'un an avec le grade de caporal et le 12 avril 1964, il le renouvelle, à nouveau pour un an, avec le grade de sergent.  

Le 12 avril 1964, il a pris sa décision, il fera carrière. Il obtient un contrat pour servir trois ans à la Légion étrangère avec le grade de sergent et le 5 juillet 1965, à l'issue d'un congé de campagne qu'il passe en métropole, il retrouve le 2ème Régiment étranger parachutiste qui est toujours stationné en Algérie, à Bou-Sfer. Le sergent Meyer est affecté  comme chef de groupe de combat à la 3ème compagnie. A la fin de la guerre d'Algérie, le colonel Caillaud commandant le 2ème REP, qui avait une remarquable vision des missions futures qui pourraient être confiées au régiment, a spécialisé ses compagnies. Depuis cette époque, la 3ème compagnie est responsable des mises en place en milieu amphibie. Le sergent Meyer enchaîne les stages de spécialisation et il devient un excellent nageur de reconnaissance et un pilote motoriste émérite. Il développe un sens pédagogique inné lors de la transmission des savoir-faire qu'il a acquis aux autres légionnaires. Le 24 septembre 1966, il rejoint la métropole. 

Adjudant Kurt MEYER, 1er rang, 1er à gauche (Texte et photos © Lcl Constantin LIANOS)

Le 20 décembre 1966, le sergent Meyer est affecté, comme chef de groupe de combat à la 1ère compagnie du 3ème Régiment étranger d'infanterie stationné à Diégo-Suarez (Madagascar). Possédant une très haute idée de son métier, il s'investit totalement dans l'instruction et la formation de ses légionnaires. Il maintient au plus haut niveau la capacité opérationnelle de son groupe. Sa loyauté, son autorité naturelle et sa façon humaine de commander en font un exemple pour les jeunes légionnaires Le 12 avril 1968, il prolonge ses services pour une durée de deux ans et le 1er octobre 1969, il est muté au 1er Régiment étranger de cavalerie à Orange comme sous-officier adjoint. Il découvre l'arme blindée cavalerie et ses traditions. Manifestant en toutes circonstances une rare volonté et appréciant le travail en équipe, il maîtrise rapidement toutes les facettes de son emploi et il se montre très à l'aise dans cette fonction. Son engagement personnel et son sens de l'organisation lui valent d'obtenir d'excellents résultats lors des différentes inspections et contrôles. 

Le 1er janvier 1970, ses excellents états de services sont récompensés et il est promu maréchal de logis-chef. Le 12 avril 1970, il s'engage pour une durée de deux ans avec le grade de sergent et le 12 avril 1972, il prolonge ses  services pour une durée de 18 mois avec le grade maréchal de logis-chef.

Le 22 septembre 1973, il rejoint la 13ème Demi-brigade de la Légion étrangère à Djibouti. Il est affecté successivement à la 4ème compagnie, à la compagnie de commandement d'appui et des services et à l'escadron de reconnaissance. Sous-officier possédant une remarquable capacité d'adaptation et un sens aigu du travail en commun, il possède un sens inné du commandement. D'une personnalité calme, est assidu dans l'effort et très ouvert, il est un sous-officier d'une exceptionnelle qualité qui obtient d'excellents résultats et qui est apte à se voir confier des missions importantes. Le 1er janvier 1974, il est promu adjudant

Après un congé de fin de campagne, le 15 février 1976, il est muté à la 1ère compagnie du 2ème Régiment étranger et le 12 octobre 1976, après avoir servi pendant 18 ans et 6 mois avec honneur et fidélité dont plus de douze années de campagne, il est admis à faire valoir ses droits à bénéficier d'une pension de retraite et  le même jour, il est rayé des contrôles de la Légion étrangère.

Le 1er mai 1978, après avoir exercé plusieurs fonctions en intérims, Kurt Meyer trouve un emploi stable  au service de la sécurité du port de Marseille auprès du Commandant Manuel GOMEZ-URTIZ BEREA ancien officier à titre étranger. Ses compétences professionnelles variées et son sérieux lui permettent de s'intégrer rapidement. Travailleur extrêmement consciencieux, toujours disponible et excellent camarade, Kurt Meyer sera pendant vingt ans, jusqu'à sa retraite en avril 1998, un agent de sécurité d'exception.

En 1981, désireux renouer des liens avec la grande famille légionnaire, il adhère à l'amicale des anciens combattants de la Légion étrangère de Marseille. Il s'investit totalement dans l'association en soutenant les malades, leur rendant visite pendant ses temps libre. 

Texte et photos © Lcl Constantin LIANOS

Texte et photos © Lcl Constantin LIANOS

Texte et photos © Lcl Constantin LIANOS

Texte et photos © Lcl Constantin LIANOS

Texte et photos © Lcl Constantin LIANOS

En 2001, il met son irremplaçable expérience au profit de l'amicale en devenant son trésorier. Il possède toujours une foi intacte ainsi que la passion de servir et il est toujours animé d'un professionnalisme exemplaire. A ce poste essentiel, sa très riche personnalité associée à un très important investissement personnel lui permet de procéder à une analyse exhaustive des problèmes à résoudre pour amener la trésorerie au niveau de l'excellence qu'il souhaite atteindre et les solutions qu'il propose à son président sont pertinentes et empruntes de bon sens. Malgré les difficultés rencontrées, il atteint les objectifs fixés et il a toujours maintenu sa trésorerie au plus haut niveau. Il a reçu régulièrement les félicitations du commissaire aux comptes, pour l’exceptionnelle tenues de ses documents comptables.

En décembre 2014, lorsqu'il demande à être remplacé à la trésorerie, Kurt Meyer est un trésorier de référence qui laisse à son successeur une comptabilité irréprochable. Le Président ne veut pas laisser Kurt Meyer sans lui donner des responsabilités en rapport avec son âge et son expérience et il lui propose de siéger au conseil des sages au sein de l’Amicale des Anciens Combattants de la Légion étrangère d’Aix-Marseille-Provence.

Régulièrement consulté sur différents problèmes comme les problèmes de discipline, les avis qu'ils proposent sont généralement suivis car ils s'appuient sur une incomparable expérience de la vie. 

Totalisant plus de 56 années  d'activités militaires, civiles et associatives dont plus de 12 années de campagne, l'adjudant en retraite Meyer, qui a reçu deux citations à l'ordre du régiment pour sa brillante conduite sous le feu et est décoré de la Médaille Militaire, s'est montré  tout au long de sa vie d'une fidélité, d'un professionnalisme et d'une compétence rarement rencontrée à un tel niveau. Il était un candidat de très grand choix pour une nomination au grade de chevalier de la Légion d'honneur.

Il nous a quitté le Vendredi 16 Septembre 2016, quelques minutes après avoir reçu les sacrements de malade de Mgr le chanoine Jean-Pierre ELLUL, à l’approche de la Saint-Michel et au moment où son dossier était en étude pour la Légion d’honneur. 

Nous perdons aujourd’hui un pilier qui a servi avec honneur et fidélité durant 35 ans notre association et un ami fidèle du président de l’AACLEM. 

Au revoir mon Adjudant. Au revoir Monsieur Légionnaire, au revoir camarade. 

Aux Morts !

Lieutenant-colonel  Constantin LIANOS

Président-fondateur de Monsieur Légionnaire et ses réseaux. 

Président de l’Amicale des Anciens Combattants de la Légion étrangère d’Aix-Marseille-Métropole.