Fil de navigation

 Communiqué de presse de l'Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre

 

EVENEMENT L’ONACVG A L’HONNEUR AU POINT PRESSE DU MINISTERE DE LA DEFENSE DU 10 NOVEMBRE 2016 

 1/ La façade nord de l’Hôtel national des Invalides illuminée - Copyright Vu et Entendu – Trait de lumière 

 

À la veille des cérémonies du 11 Novembre et de l’hommage national aux victimes des attentats du 13 novembre, le thème principal du point presse du ministère de la Défense portait ce matin sur les initiatives et actions du ministère en soutien des combattants d’hier et d’aujourd’hui et de leurs ayant-droits.

 

L’Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre (ONACVG) était ainsi mis à l’honneur grâce au témoignage de sa Directrice générale, Madame Rose-Marie Antoine.

 

Un teaser de la projection monumentale sur la façade Nord des Invalides* retraçant l’histoire de l’Office de 1916 à aujourd’hui a été diffusé. Cette projection, inaugurée hier en présence du Secrétaire d’Etat aux Anciens Combattants et à la mémoire, se déroule tous les soirs et jusqu’au 13 novembre. 

 

L’ONACVG s’est adapté et continue au fil du temps à se transformer pour enrichir ses missions de reconnaissance, réparation et soutien au quotidien des anciens combattants et victimes de guerre mais aussi des victimes d’actes de terrorisme. 

 

Ce qui caractérise la mission de l’ONACVG c’est «la prise en charge de ses ressortissants dans la durée après qu’ils aient bénéficié des aides de droit commun » a souligné Rose- Marie Antoine. 

 

*Cette projection sera visible par tous depuis la voie publique au 129 rue de Grenelle (grille d’entrée de l’Hôtel national des Invalides) tous les soirs de 19h00 à 23h00 du jeudi 10 au dimanche 13 novembre 2016. 

 

Créé en 1916 dans la tourmente de la Première Guerre mondiale, l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre est un établissement public, sous tutelle du ministère de la Défense, chargé de préserver les intérêts matériels et moraux de ses ressortissants : anciens combattants, invalides et blessés de guerre, veuves de guerre, pupilles de la Nation, victimes de guerre et plus récemment, d’actes terroristes. 

 

Pour s’adapter au contexte économique et social du pays, l’ONACVG a vu ses missions évoluer au fil du temps. A la reconnaissance et la réparation est venu s’ajouter, depuis les années 80, un travail de mémoire effectué en liaison étroite avec les enseignants et le monde associatif avec comme point d’appui les neuf hauts lieux de mémoire gérés par l’ONACVG depuis 2011. 

 

En 2016, l’ONACVG qui a également en charge l’OEuvre Nationale du Bleuet de France (ONBF) célèbre le  centenaire de sa création.