Le code de déontologie du journalisme prévoit il de publier la carte d’un individu, quelle qu’elle soit, d’identité, professionnelle, associative ou autres ? 

Ne prévoit il pas, plutôt, de se renseigner par tous les moyens nécessaires avant publication d’un article ? 

 

Article paru dans le media-presse.info sur un élu de la République

 

Si ce n’est le cas, il ne s’agit pas d’un journaliste professionnel mais d’un «pisse copie».

 

En ce qui concerne joseph castano, pour information et pour ceux qui le connaissent “bien”, né le 4 octobre 1946 en Algérie il peut se prétendre ancien du dit pays, certes, mais à la manière dont il présente certaines choses dans ses écrits ou conférences, sans le dire, il laisse à penser qu’il serait aussi ancien combattant d’icelui, ce qui semble impossible vu qu’à l’indépendance, en juillet 1962, il n’avait pas encore 16 ans !!!).

 

Il n’a jamais était capitaine, encore moins honoraire ni servi dans les rangs de la Légion étrangère et encore moins dans les forces spéciales. Ceci, si tant est qu’il puisse se justifier en apportant la preuve du contraire ! 

 

Dans ses écrits ou conférences sur la Légion, du fait de n’y avoir jamais servi, au contraire, il dessert cette institution. Comme tous les adhérents à notre association il avait un an pour présenter ses documents originaux et ses titres de noblesse ! Or il s'est contenté d'être parrainé par deux vrais anciens pour adhérer à celle-ci. Compte tenu qu'il ne respecte pas le code d'honneur de l'ancien (Légionnaire ou sympathisant) M. Castano a été rayé à vie de la liste des membres de notre association en Septembre 2018.

 

En effet, cet individu non ancien de chez nous, après avis des membres du "Conseil des Sages" le Président de l’AACLEMP l'a rayé de la liste de notre association pour les motifs suivants : Non respect du code d’honneur de l’ancien. 

 

Par ailleurs cet individu utilise toujours sa carte de membre à des fins politiques ou religieuses ce qui est interdit par les statuts et le règlement intérieur de notre association.

 

Notre association est apolitique. De plus, on ne tire pas sur les blessés de la vie, qu’il soient ministres ou archevêques tant qu’ils ne sont pas condamnés il sont présumés innocents.

 

Si je diffuse ce communiqué c'est que media-presse.info n'a pas pris en compte ma demande de diffusion dans les commentaires de l'article de notre illustre ancien d'Algerie qu'il se prend pour le nombril du monde. 

 

Lieutenant-colonel (h) Constantin LIANOS

Ancien Légionnaire Officier à titre étranger

Président - Fondateur de l’Association des Anciens Combattants de la Légion étrangère de Marseille Provence

constantin.lianos(at)monsieur-legionnaire.org

https://www.monsieur-legionnaire.org

Chers amis,

Cette photo souvenir avec l'associations des parents d'élèves de Calvi et une carte-postale de 1969 ! Si vous arrivez à mettre un nom sur cette photo vous ferez plaisir à notre amie Hélène HIRMANN membre à vie et déléguée permanente auprès du Souvenir Français du comité d'Aubagne 

 

La 16èmeassemblée générale ordinaire de la Société des amis du musée de la Légion étrangère a eu lieu le vendredi 22 mars 2019 au cinéma du quartier Vienot à Aubagne en présence des nombreux membres et autorités civiles et militaires.

Le Président et Vice-Président de l'ANACLE ainsi qu'une vingtaine de nos membres étaient présents à l'AGO de la SAMLE

Avec Madame Hélène HIRMANN (délégué permanente de l'ANACLE auprès du Souvenir Français du comité d'Aubagne

et Monsieur Gérard GAZAY Maire d'Aubagne.

Une amitié de 50 ans Hélène n'a jamais fait défaut à l'amitié, chaque fois qu'on se rencontre nous sentons la présence de Ferdinand 

 

Le Maire fait le tour des ses ouailles ! 

Madame Giorgia et le Lieutenant-colonel Jean-Pierre PAULIN mon ancien chef à Mayotte, 1984 -1986, une amitié indéfectible

Faites le compte ! 

 

 


00035045 mis à jour 00044017  

 Texte et photo Constantin LIANOS © Monsieur-Légionnaire  

 

 

Pour la 18ème fois, les Officiers qui ont porté le "Képi Blanc" se sont retrouvés traditionnellement pour fêter la "Saint Antoine" à l'Institution des Invalides de la Légion Etrangère.