A Saint Malo à l'école de Police National le 10 Mars 2017

le Commissaire Divisionnaire Jean-Jacques PIEC, le Brigadier stagiaire G.J et le Lcl Constantin LIANOS

 

Avec le Juge Jean-Louis Bruguière et le Préfet de Police Roger Marion (le 28 Mai 2015  à la conférence sur le "terrorisme, antiterrorisme et blanchiment d'argent" organisée par Constantin LIANOS à Marseille) 

Lcl Constantin LIANOS avec le Colonel Jean de MONICAULT, chef de Corps du 2° REP et le Caporal-chef Daniel SCHOEPPERLE ancien de la 2ème Compagnie du REP (photo prise aux Invalides le 12 Avril 2017

© Lcl Constantin LIANOS, M. Jean-Pierre BERBERIAN entourés de nos frères d'armes 

Lcl Constantin LIANOS, Général Christian PIQUEMAL et le Caporal-chef Alain EVENO au carré N° 48 Marseille

Constantin LIANOS lit le képi blanc sur la mer morte !

barbé.jpg 

Les honneurs militaires ont été rendus au caporal-chef Julien Barbé, en l’Hôtel national des Invalides le mardi 11 avril, Paris 7e.

Une cérémonie intime d’honneurs militaires réservée à la famille et aux proches a été présidée par le général d’armée Jean-Pierre Bosser, chef d’état-major de l’armée de Terre, à l’Hôtel national des Invalides Mardi 11 avril à 11h45.

Auparavant, le cortège funèbre a passé sur le pont Alexandre III entre 11h15 et 11h30. Les anciens combattants et porte-drapeaux étaient nombreux, répondant ainsi à l'invitation du général de corps d’armée Bruno Le Ray, gouverneur militaire de Paris, qui invitait les Français à manifester leur hommage au caporal-chef Julien Barbé et leur solidarité avec sa famille, par une présence digne, silencieuse et fraternelle sur le pont Alexandre III, à 11h15.

(© Constantin LIANOS, cliquez sur la photo pour l'agrandir)

Une cérémonie d’hommage national, présidée par Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, aura lieu le mercredi 12 Avril 2017 à 16h au 6e régiment du Génie à Angers.

Les soldats de la force Barkhane participaient depuis le 27 mars aux côtés de leurs partenaires maliens et burkinabés à une opération militaire tripartite dans la zone frontalière située au sud du Mali. Le caporal-chef Julien Barbé a été tué le 5 avril 2017 à la suite d’une prise à partie à la frontière avec le Burkina-Faso. Il appartenait au 6e régiment du Génie d’Angers.

Le président et les membres de l'AACLEM, présentent leurs condoléances à la famille du défunt.

Lcl Constantin LIANOS

Président AACLEM

 

Croix.jpg     Le Caporal-chef  Gabor GYURAKI Mle 175 701 n’est plus

C’est avec tristesse que je vous fais part du décès du Caporal-chef Gabor GYURAKI Mle 175 701 survenu le 25 Mars suite à une longue maladie.  

 

 

Les obsèques ont eu lieu le Samedi 1er avril 2017 à 14 h 00 en la chapelle de la Timone - 3, Boulevard Testanière 13010 Marseille suivie par l’incinération à 15 h 30 au crématorium du cimetière Saint-Pierre de Marseille

***

N° 1580/ éloge funèbre pour le décès du Caporal-chef Gabor GYURAKI

Madame Aline ARVIEUX,
 
Chers enfants de Gabor,
 
Chers amis, 
 
C'est à moi qu'échoit le triste privilège d'honorer la mémoire de celui qui nous permet aujourd'hui d'être réunis, aussi nombreux et recueillis auprès de lui.

  

Gabor était né le 27 Mars 1968 à Budapest (Hongrie) et s’est engagé au titre de la Légion étrangère les 1er Mars 1988.Après son instruction de base où il a obtenu d’excellents résultats il est affecté au 2ème  REI (Nîmes).
 
Le 1er Avril 1989 a été promu 1er Classe  et fait une MCD en Guyanne, à son retour à Nîmes il régularise sa situation militaire. Passe ses permis de conduire et se spécialise dans la conduite de V.A.B et de tireur-pointeur de Mortier 81 mm et le 8 Juin 1990 est déclaré titulaire du certificat élémentaire devant la commission du 4ème régiment étranger. Il obtient le BNS  et il est nommé caporal le 1er Juillet 1990.
 
Le 23 Septembre Gabor est désigné pour servir au sein de la Division DAUGET et débarque à YANBU le 30 Septembre et retourne en Métrople le 27 Mars 1991 via Toulon. Le 1er Février 1992 après avoir suivi et réussi brillamment le Certificat Militaire de 1er degré il est inscrit au tableau d’avancement et il est nommé Sergent. Le 10 Avril il obtient le brevet de Moniteur de Technique Commando.
 
Puis, le 16 Juillet 1992 il embarque pour un séjour au Tchad du 17 Juillet au 2 Novembre 1992. Dès son retour à Nîmes, il continue à parfaire son instruction et préparer sa prochaine mission. C’est ainsi qu’il débarque à Sarajevo 16 Juillet 1993 et ne retourne à Nîmes que le 27 Janvier 1994. Pour retourner de nouveau à Sarajevo le 28 Janvier 1995 puis retour à Nîmes le 24 Juin 1995. 
Le 30 Juin 1995 il devient Français par naturalisation. Le 4 Novembre 1995 il embarque à Toulon et débarque à Alexandrie le 11 Novembre pour un retour à Toulon le 22 Novembre 1995. 
 
Le 27 Janvier 1996 il débarque de nouveau à Sarajevo pour un séjour de quatre mois avec un retour à sa base au 2 REI le 19 Mai 1996. Il est affecté à la 4ème Compagnie, et débarque à N’Djamena le 21 Septembre 1997 avec sa compagnie.
 
Après un séjour de courte durée à Djibouti dans le cadre de module « Charlie » il rentre en Métropole le 4 Aout 2003. A son retour il fait valoir ses droits à retraite et se retire à Marseille le 26 Août 2004.
 
Malade il n’a pas songé à s’inscrire dans une amicale, et c’est seulement aujourd'hui que sa compagne se tourne vers la maison mère à Aubagne puis vers moi-même afin de voir si nous pourrions lui rendre les honneurs.
 
J’ai accepté sans réserve compte tenu de ses faits d’armes, c’est un minimum à faire pour cet ancien Légionnaire en tant que président de l’AACLEM et de Monsieur Légionnaire !
 
Je connaissais bien Gabor; plus revu depuis Sarajevo, il avait très bien servi l’institution et à travers elle la France son pays d’adoption.
 
Il était titulaire de :
 
Croix de Guerre à l’ordre du Régiment du 27 Avril 1991,
Croix de la Valeur Militaire avec une citation du 8 Mars 1994,
Croix de Combattant 
Médaille de Reconnaissance du Titre de la Nation
Médaille de Bronze de la Défense Nationale du 1er Janvier 1989
Médaille d’Outre Mer avec agrafe « Moyen Orient » et « Tchad »
Médaille commémorative Française avec agrafe « Ex-Yougoslavie »
Médaille de la libération du Koweit du 23 Juillet 1991
Médaille FORPOMU du14 Janvier 1994
Médaille de l’OTAN dans des opérations ayant trait à l’Ex-Yougoslavie au cours de la période de Janvier au mois de Mai 1996.
 
A ces décorations et médailles nous pourrions ajouter un témoignage de satisfaction et trois lettres de félicitations qui parfois témoignent les qualités d’un soldat plus qu’une citation gagnée à un instant sur le fait de l’action de feux.
 
Il s’agit des témoignages et lettres  suivantes :
 
* Témoignage de satisfaction du Gal DOUIN « CEMA du 7 Décembre 1995 »
* Lettre du Col LUREAU « Opération Épervier » du 21 Octobre 1992.
* Lettre du Gal Robert RIDEAU « Commandant la division multinationale Sud-Est du 4 Mai 1996
* Lettre du Col Patrick de FRANCS Commandant le Groupement Terre de l’Opération Épervier du 15 Septembre 1997. 
 
Gabor GYURAKI a servi la légion étrangère avec honneur et fidélité. Il totalisait 16 ans 6 mois de service.
 
Le Président et les membres de l'AACLEM présentent leurs condoléances à Madame Aline ARVIEUX, sa compagne et à ses deux enfants de 13 et 9 ans.
 
Au revoir Gabor.
 
Au revoir Monsieur Légionnaire 
« Aux Morts »

***

Je tiens à remercier pour leurs présences à mes cotés :

Monsieur Alain RAPHAEL, président de l'UNC Marseille-Centre et de ses deux porte-drapeaux ;

Messieurs Marcel BIANCOTO et Jean-Claude  LEMAIRE-TAFANI 

ainsi que M. Michel FEUILLERET, porte-drapeau de l’AACLEM. 

Lieutenant-colonel Constantin LIANOS

Président-fondateur de Monsieur Légionnaire 

Président de l’AACLEM

******

Remerciements et condoléances :

Mon Colonel,

 

Je viens de nouveau vous présenter toute ma gratitude concernant le travail de recherche que vous avez effectué pour la mort de mon beau-frère, Gabor GYURAKI.

 

Le discours que vous avez proclamer ainsi que la levée des drapeaux avec vos collègues ont été fortement apprécié par toute la famille lors des obsèques.

 

Et je profite de vous présenter mes excuses au nom de ma sœur qui vous a annoncer cette nouvelle avec beaucoup de retard restant compréhensible avec la douleur et le choc qu'elle à subit.

 

L'accompagnement que votre amicale exerce auprès de ces anciens collègues d'armes témoignent la véritable reconnaissance de valeurs humaines qui malheureusement se délitent de plus en plus.

Je vous renouvelle toute ma gratitude.

 

Encore merci !

 

Richard ARVIEUX

Beau frère de Gabor,

 

Lien sur Linkedin : https://www.linkedin.com/feed/update/urn:li:activity:6253661924882411520/

 

 
3 175 vues de votre post dans le fil
  • Stephen Lewer
  • Valérie VRIGNON
  • nicole longatte
  • Roland EYMAR
  • Edson BUENO de SOUZA
  • TOHO HIEN
  • Marie Allain
  • Marie-Odile Perru
  • Olli Kuhlmann
  • Bertrand Fauconnier
Marie-Christine GRAND
 
Richard L King, MBA
Richard L King, MBA

RIP Legionnaire

  
Gabriel POMMIER
Gabriel POMMIER

Reconnaissance et respect.

 
Gaetan MUYLAERT
 
Jean-philippe MOY
 
jean-francois cyrille
 
nicole longatte
nicole longatte

désolée pour sa famille

 
Hamelin Bruno
 
Joseph Cosgrove
Joseph Cosgrove

RIP frère d'armes

 
Stephen Lewer
Stephen Lewer

RIP mon frere

 

Cliquez sur la photo pour l'agrandir

PRESS RELEASE –14.3.2017

RAF confirms red skies over Scampton

The skies above RAF Scampton will be coloured red this September as the legendary Red Arrows are named among the first display aircraft to confirm participation at the inaugural Scampton Airshow, in Lincolnshire.

 

Reinforcing its commitment to the new airshow, the Royal Air Force has announced that the nine BAE Systems Hawk T1/T1A jets, which comprise the world-famous Red Arrows, will be a prominent feature at the Scampton Airshow, alongside flying displays from some of the Service’s most dynamic and iconic aircraft.

 

Spectators will be treated to the trademark combination of close formation and precision flying from the world’s premier aerobatic display team as they will be performing over their home turf under the leadership of Sqn Ldr David Montenegro.

 

Paul Sall, Airshow Director, said: “We are thrilled to announce the Reds as the first aircraft in what I’m sure will be a great line-up for the debut Scampton Airshow – there really could be no one else to kick it off.

“With almost 5,000 displays under their belt and a very successful tour of the far East and China late last year, the Red Arrows demonstrate the best of British, and the excellence and capabilities of the Royal Air Force. We have had the privilege to see them train during the winter months at the base and are sure that they will leave visitors to the airshow exhilarated.”

Joining the flying display line-up will be leading multi-role combat aircraft, the RAF Typhoon FGR.4. Displayed by Flt Lt Ryan Lawton of 29(R) Sqn, the Typhoon, from RAF Coningsby, is capable of being deployed in the full spectrum of air operations, and is set to thrill spectators with its incredible agility and power.

 

As it celebrates its 60th anniversary, the RAF’s Battle of Britain Memorial Flight, will display five of its most famous and successful WW2 aircraft. Crucial to the Dambusters raid, spectators will be able to enjoy the evocative sight and sound of the Lancaster bomber, as well as that of four BBMF Spitfires.

 

The RAF Falcons Parachute Display Team have also confirmed they will be joining the Scampton Airshow line-up with a jaw-dropping free fall performance. The Falcons, fronted by Officer Commanding Flight Lieutenant Simon Owen, are one of the world’s leading free fall display teams. Their exciting demonstration, which includes advanced manoeuvres, canopy skills and falling at speeds up to 120mph, promises to be a highlight for thrill-seeking onlookers.

Paul Sall continued: “When discussions were in progress surrounding the RAF’s commitment to a new airshow, it was agreed that RAF Scampton was the ideal place to host it. Not only does the station hold so much history as the base of the legendary 617 ‘Dambusters’ Squadron and the venerable Vulcan, but there is also a huge appetite for an airshow in Lincolnshire. Through the BBMF and various ground displays we’ll be looking to reflect this county’s rich aviation heritage.

 

“It’s great to see that the RAF is continuing to show its full commitment to the airshow, and we look forward to announcing the static aircraft will be added to the line-up in due course. The RAF confirmations are just a taste of what’s to come so we really hope everyone will get behind this exciting new event.”

 

The Scampton Airshow, staged in support of the RAF Charitable Trust, will take place from 9-10 September at RAF Scampton. Visitors to the show will witness an impressive five-hour flying display, complemented by an array of entertainment on the ground, from a nostalgic Vintage Village through to interactive and engaging STEM exhibits in the Techno Zone. 

Under 16s are free to attend with a ticket holding adult. To find out more about the Scampton Airshow, or to buy your tickets, please visit www.scamptonairshow.com 

Ends

Notes to editor

Contact info

For more information please contact Natasha Neal or Richard Arquati:

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.                                                                Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
01285 713300 x5307                                                                             01285 713300 x5361

Website - www.ScamptonAirshow.com
Facebook - www.facebook.com/RAFAirshow/
Twitter – www.twitter.com/ScampAirshow
Instagram - www.instagram.com/scamptonairshow/

RAF Scampton

The home of the airshow, RAF Scampton, has played key roles in the First World War, Second World War and the Cold War and is today the home of the world famous RAF Aerobatic Team - the Red Arrows.

First known as Home Defence Flight Station Brattleby, the airfield was first opened on 13 October 1916. The airfield was home to many different types of First World War fighter aircraft including FE2bs and Sopwith Camels. In 1917 the airfield was renamed Scampton.

Royal Air Force Charitable Trust

The Royal Air Force Charitable Trust's mission is to PROMOTE the Royal Air Force, to SUPPORT its people now and into the future and to ENCOURAGE air-mindedness and the aviation-related education of youth.

The Royal Air Force Charitable Trust has already gone a long way to encourage aviation-related education to the youth in Lincolnshire.  In 2016 alone it has granted thousands of pounds to fund Families Days at RAF Digby, RAF Cranwell and RAF Coningsby as well as a Science, Technology, Engineering and Maths (STEM) event at RAF Scampton.

Avis de décès 
 
C’est avec tristesse que nous avons appris la disparition de notre camarade Jacques LICARI, président de la section des BDR de la FBMIG et membre de l’AACLEM depuis fort longtemps. 
 
Nous perdons par la même occasion un soutien important parmi les anciens combattants des BDR. 
 
En effet, Jacques LICARI a toujours défendu l’AACLEM et son président à son absence aux réunions des anciens combattants de Marseille. 
 
Ses obsèques ont eu lieu le Mercredi 11 Janvier à 10 H 00 au funérarium du Cimetière Saint-Pierre de Marseille. 
 
Mise en place des porte-drapeaux et anciens combattants à 9 H 45. 
 
         Association de la 1ère Division Française Libre 
          UN FRANÇAIS LIBRE… VENU D’AFRIQUE !!!

Né le 5 septembre 1925 à Tunis, il appartient à une famille de cinq enfants- quatre garçons et une fille- Elevés dans le culte du drapeau tricolore et du patriotisme comme seuls peuvent le ressentir ces français vivant hors de France, mais qui ont les yeux fixés sur la mère patrie ; d'ailleurs trois de ses frères seront anciens combattants et invalides de guerre- En 1940 à quinze ans il apprend que la France vient d'être écrasée par l'Allemagne nazie et qu'elle est occupée et il en pleure , mais il a la chance d'entendre la voix du général de Gaulle peu connu encore à l'époque qui vient de lancer son célèbre appel du 18 juin 1940.

Avec quelques amis de son âge, il envisage de rejoindre les Forces Françaises Libres, mais il devra attendre la fin de la campagne de Tunisie et la libération de Sfax où il fait ses études secondaires pour voir son rêve se réaliser.

Le 13 avril 1943, c'est fait, il contracte un engagement pour la durée de la guerre au titre de la 1° Division Française Libre, qui est en pleine constitution en Tripolitaine et demande immédiatement à servir en unité combattante.

Après quelques semaines d'instruction et aussi quelques ennuis de santé, il est affecté dans une compagnie de combat du 22° bataillon de marche Nord Africain, seule unité à être composée à la fois de Marocains, de Tunisiens, d'Algériens et d'européens......

Malgré un accident qui aurait pu avoir des conséquences plus graves, Jacques LICARI, se retrouve cantonné à Hammamet en Tunisie, où le 22° BMNA attend pour embarquer pour rejoindre avec la Division le Corps expéditionnaire Français en Italie sous le commandement du général JUIN.

Dès son débarquement le bataillon va connaître son baptême du feu lors des combats du Garigliano le 11 mai 1944 où Jacques LICARI est blessé une première fois, tandis que nombre de ses camarades autour de lui sont tués ou blessés.

Le bataillon ayant été relevé pour reconstituer ses pertes, il est à nouveau engagé à Radicofani le 15 juin à la côte 632, Jacques LICARI étant le radio de la 3° compagnie, permet grâce à son sang froid de faire allonger le tir d'artillerie allié, ce dernier trop court causant des pertes aux unités amies. Il a ce jour là tout juste dix huit ans et demi......

Le 7 août 1944, les unités françaises dont le 22° BMNA sont regroupées dans la région de Tarente en vue de leur embarquement sur le S/S Volendam, pour participer au débarquement sur les côtes de Provence

Le 16 août il touche la terre de France à Cavalaire 

Dès le 20 août la DFL est à l'ouvrage et s'empare du mont Redon et des Maurettes ; Sa compagnie attaque le 21 août la ferme de Beaulieu, véritable bunker allemand et la prend d'assaut au prix de quatre tués et une dizaine de blessés, et libère ensuite le village de La Crau : Jacques LICARI y gagne sa première citation.

Le 22° BMNA va poursuivre sa progression et rencontre de plus en plus de résistance de la part des troupes allemandes notamment au Touar.

En cinq jours de combats la Division perd 229 tués dont 14 officiers, 692 blessés dont 33 officiers ; le 27 août le dernier réduit allemand capitule à Saint Mandrier.

Le 3 septembre après avoir remonté la vallée du Rhône, Jacques LICARI pénètre un des premiers dans Lyon au sein de la 3° compagnie du 22° BMNA.

Le 9 septembre le bataillon repart en direction du nord passant par Autun, Chagny, Dijon, Dôle, Beaume Les Dames et le 21 septembre les premiers accrochages ont lieu avec les éléments allemands en retraite.

Le 30 septembre la compagnie est stoppée devant Ronchamp dans le bois de la Nanue et subit des pertes sévères, l'aumônier du bataillon le père BIGOT, tentant de ramener le corps d'un caporal, est fait prisonnier et froidement abattu d'une rafale de pistolet mitrailleur dans le dos à Eboulet.

Le 3 octobre Ronchamp étant libéré, le bataillon est mis au repos et Jacques LICARI et ses camarades goûtent les joies de véritables lits en logeant chez les habitants.....

Il se voit attribuer une nouvelle citation en tant que radio, citation qui sera transformée plus tard à l'ordre de l'Armée avec la Médaille Militaire. Le 20 novembre il participe encore à l'attaque du col de Chevestrière.

Le 1° décembre le bataillon est relevé dans la région de Massevaux et dirigé comme les reste de la Division sur le front de Royan, mais l'offensive allemande de Von Runstedt dans les Ardennes, contraint à son rappel rapide en Alsace, où la bataille de Colmar va faire rage dans le secteur de Benwasser, puis les 29 et 30 janvier 1945 dans le bois d'Ohenheim et le Speck.

Le 28 février le 22° BMNA reçoit l'ordre de rejoindre les Alpes Maritimes comme toutes les autres unités de la DFL afin de réduire les dernières résistances allemandes dans le massif de l'Authion, et Jacques LICARI, comme ses camarades des Forces Françaises Libres, ne comprend pas pourquoi la DFL n'a pas l'honneur de pénétrer en Allemagne nazie.

Ainsi il va voir encore mourir nombre de ses compagnons de combat à côté de lui lors des accrochages dans la vallée de la Roya et dans le village de Piéna où sept tirailleurs blessés sont achevés par les allemands et le lieutenant Fèvre tué par un snipper ; attaque également au Mangiabo à 1800 mètres d'altitude, la cime du Bosc, de la croix de Cougoule, l'occupation de la cime du tron, puis Olliveta et San Michèle, et enfin Vintimille.

Le 27 avril le bataillon est regroupé et cantonné à Juan les pins où il apprend la capitulation de l'Allemagne nazie, le 9 mai il défile dans Cannes, puis le 18 juin à Paris.

Jacques LICARI est démobilisé en juillet 1945 et va reprendre ses études.

Comme il le dit aujourd'hui, il regrette d'avoir tardé à écrire ou confier ses mémoires et cette partie de sa vie liée au 22° BMNA. A 83 ans il évoque le souvenir de ses officiers, les commandants LEQUESNE et PALENC, les lieutenants DURIEZ, ANTHONIOZ, DEMOLINS, CAYLAS, NAUDET et NESSLER, tous ceux qui ont donné leur vie pour que vive la France.

Sa pensée va également à ses amis tombés à ses côtés LEBLOND, RIVIERE, AZOULAY, le père BIGOT, LANGLOIS et tous les Algériens, Tunisiens, Marocains qui ont tant donné à notre pays lors des combats pour la libération du Territoire.

Plus tard Jacques LICARI a fait carrière à la SNCF tout en s'occupant de ses camarades anciens combattants dans le cadre d'abord de l’association des cheminots anciens combattants, puis de la Fédération Nationale des blessés multiples et impotents de guerre dont il est le vice-président national, vice-président régional des plus grands invalides de guerre, vice-président du Comité de coordination des associations d'anciens combattants et victimes de guerre de Marseille et des Bouches du Rhône dont il est l’un des fondateurs.

Jacques LICARI été grand invalide de guerre à 100% et plus, Chevalier de la Légion d’honneur, Médaillé Militaire, Croix de guerre 39/45 avec palme et bronze, croix du combattant volontaire de la Résistance, Croix du combattant volontaire 39/45. 

Je perds aujourd’hui un ami qui a toujours défendu les plus démunis et les dénigrés par des traitres, droit, honnête et fidèle, une race en voie de disparition hélas ! 

Lieutenant-colonel Constantin LIANOS, Président de l’Amicale des Anciens Combattants de la Légion Etrangère de Marseille

*******

Monsieur Egon HOLDORF, vice-président et Monsieur Michel FEUILLERET, porte-drapeau de l'AACLEM ont ont été à la cérémonie pour représenter le président et les membres de notre amicale.