De l’importance d'un plan « B »

Écrit par le Commissaire-en-chef Jean-Noël BEVERINI le . Publié dans Culture.

« La Franc-maçonnerie et l’église, les raisons de l’incompatibilité ».

Tel était le thème de  la visio-conférence ANACLE du samedi 11 juin 2022 que Serge ABA-GALLARDO devait dispenser.

Problème inattendu et apparu pour la toute première fois, le conférencier ne put établir la connexion internet malgré des efforts multiples qui ne permirent que d’apercevoir le visage de l’intervenant. Des essais performants avaient pourtant été réalisés la veille. Mystère de l’informatique.

Mais rien n’abat l’ANACLE ! Un Plan « B » était prévu et s’est déroulé avec une aisance et une facilité dont tous les intervenants, à commencer par le président Constantin Lianos que rien ne déstabilise, doivent être félicités.

En ouverture de rideau

En ouverture de rideau maître Nicolas Audier, intervenant du Vietnam, saisit le temps d’une attente de connexion aléatoire pour proposer un thème à inscrire lors d’une future visio-conférence : L’Indo Pacifique.

Placés au pied du mur devant l’absence du thème de la Franc-maçonnerie, nous sentions immédiatement que nous allions voyager sous d’autres cieux. Englobant deux océans immenses, l’Indien et le Pacifique et les espaces terrestres qu’ils baignent, l’Indo Pacifique s’impose de plus en plus comme le lieu stratégique du XXI° siècle, zone de contact et d’affrontement des grandes puissances et, en tout premier lieu, Etats-Unis et Chine.
Nicolas Audier ne pensait peut-être pas susciter un tel intérêt en mettant le doigt, et sa parole d’avocat, sur ce point du Globe qu’il connaît comme personne pour le fréquenter et y vivre depuis des années. 

Premier acte

Le président Lianos fit alors entrer en scène le Médecin-colonel Daniel WEINMANN (son ami de 50 ans, ancien du 2° REP) vivant en Nouvelle Calédonie depuis 35 ans. De mère vietnamienne, formé en faculté de médecine à Lyon, ayant servi comme Médecin-capitaine au sein de la Légion, dispensé ses soins en Afrique, en Asie et  dans plusieurs autres coins du monde, le médecin en T. shirt blanc et regard franc apporta un témoignage étonnant, rare, personnellement ignoré, sur l’Archipel du Pacifique planté à l’Est de l’Australie et au Nord de la Nouvelle-Zélande.

Mais là, pas question de plages bordées de cocotiers, de lagons ou de plongées sous-marines. Mais de plongées dans une société en pleine instabilité et délinquance. Le troisième referendum sur le maintien de l’archipel dans la République ou sa séparation a montré le souhait des Calédoniens  de conserver le lien avec la France. Les Indépendantistes s’étaient abstenus, demandant ensuite au Conseil d’État qui la refusa l’annulation de la consultation, puis exigeant un quatrième referendum. 

La situation concrète sur le territoire est de plus en plus délicate, voire dramatique, marquée par des troubles endémiques faits d’agressions diverses, telle celle de ce médecin dont le cabinet vient d’être incendié et totalement détruit. Pourtant la situation médicale et hospitalière de l’Archipel est remarquable au bénéfice d’une population forte de 270 000 personnes totalement prises en charge et ne supportant aucun frais de soins, de médicaments, ni d’hospitalisation. Une couverture médicale inconnue en Métropole et de nature à être enviée si elle était connue.

Soulignons, si vous le voulez bien, la remarquable déclaration du médecin : 

- « Pour moi il n’y a pas de blancs, de noirs, de jaunes, de ceci ou de cela. Il n’y a que des femmes et des hommes à soigner. Et mon devoir est de les soigner ».

À la question de savoir pourquoi sur le millier de médecins de l’Archipel, un ou deux seulement sont Canaques, le docteur mit également en lumière la qualité des établissements scolaires, qualité dont voudrait bien pouvoir bénéficier nombre de collèges et de lycées de France métropolitaine.

Dans ce vaste et surprenant panorama fut également évoquée la situation des femmes. Apeurées, soumises, contrôlées dans leur vie et leurs votes (au sortir des bureaux de votes, obligation leur est faite de présenter le bulletin non utilisé de telle sorte que le choix effectué est connu avec des conséquences si celui-ci ne convient pas au mari ou au « contrôleur » présent), parfois battues …

Ces situations provoquèrent la réaction de madame le docteur Galea. Étonnant, vous dis-je. Non, inquiétant. Euphémisme.
Quel avenir dans un territoire miné par l’alcool et la drogue, où 10% seulement des ressortissants paient l’impôt, où l’idée que les mines de nickel, en particulier, assurent la richesse du pays est contredite par le fait que ces mines sont la propriété de groupes étrangers.
 
Deuxième acte

Après la description de la situation intérieure en Nouvelle Calédonie, vision de l’aperçu géopolitique dans ce vaste espace Indo Pacifique. 
  1. Frédéric Benoliel nous conduit maintenant au Japon. Internationales, ces visio-conférences de l’ANACLE. 
Les chinois sont de plus en plus nombreux dans cet espace stratégique. La Chine implante son pavillon partout dans l’espace Indo Pacifique, construit des ports en eau profonde pour recevoir ses bâtiments de guerre. Une telle accumulation de Forces, d’armements ne peut déboucher à terme que sur un conflit. La Troisième Guerre mondiale ? On ne s’arme pas ainsi sans raison. La Chine lance sur mer chaque année autant de navires de guerre que possède la France. 

Autre exemple : les passeports que délivre la Chine comportent une carte géographique. Cela est dans les normes. Ce qui l’est moins est que cette carte mentionne des espaces maritimes en les affichant « chinois » alors qu’ils ne le sont pas. Les « eaux » ainsi déclarées ne sont pas chinoises en réalité !  Cela concerne, entre autres, des iles vietnamiennes convoitées par la Chine et de nature, naturellement, à engendrer des conflits. Vietnam et Chine ont toujours été des ennemis héréditaires. Que d’atteintes et pas seulement dans l’espace de Taïwan !

Benjamin Dupal, résidant à Singapour, devant le décor d’un magnifique Lion crachant une colonne d’eau, (j’ai pu l’admirer moi-même) souligne le nombre de chinois s’implantant à Singapour, et déclaration étonnante, une fois de plus, dit ceci : l’émigration chinoise de par le monde est rationnellement organisée. Des villes chinoises bien définies sont attribuées à chaque pays. À chaque pays, une ville. Cette façon d’opérer est d’autant plus incroyable que nous en sommes ignorants.
 
Le Japon s’estimant seul face aux chinois se rapproche des USA. Le facteur Coréen ne saurait également être ignoré avec les « essais » à répétition de missiles. Pour la première fois des manœuvres conjointes France-Japon ont eu lieu. Et le président Lianos de souligner, en parlant de la Chine, que le délégué de l’ANACLE n’a pas pu se brancher sur internet pour participer à cette visioconférence.

Conclusion

Nous laisserons la conclusion, non pas pour une fois au général Andreoli présent dans le débat, mais à notre avocat, maître Audier. 

Intervenant après Stéphanie Gibaud, membre d’honneur de l’ANACLE,  qui alertait sur l’envolée attendue  des prix de l’alimentaire, de l’ordre de 30% d’ici à la fin de l’année,  Nicolas Audier, dans ce contexte dramatique, apportait une lueur d’espoir. La France, petit pays de 60 millions d’habitants, reste un Grand pays avec des Institutions qui fonctionnent. Soyons ainsi positifs. Des raisons de l’être existent aussi, … encore.

Et de citer à Chartres le dynamisme, l’engagement et la Foi des Scouts de France. Depuis l’an 400 la France est là. Et Elle n’a pas fini d’avoir, souligne t-il, son mot à dire.

PS : Votre serviteur-rédacteur ne s’est fié qu’à sa mémoire pour rédiger ce compte rendu. Il croyait, au départ, que les premiers propos échangés sur l’Indo -Pacifique n’étaient qu’une attente du plat de résistance de la Franc-maçonnerie. Il ne prenait donc pas de notes. Merci de lui pardonner des oublis ou des imprécisions.

Jean-Noël Beverini
                                                                                                  ***
Un grand merci à tous les participants à ce débat de ce jour ! En effet, après multiples essais infructueux pour connecter notre conférencier, j'ai décidé de remettre son intervention en octobre prochain suivant sa disponibilité et avoir l'assurance surtout de la bonne connexion.

Nos délégués et leurs communautés étants présents en ligne nous avons entamé le débat sur les sujets brulants qui les préoccupent et ce à juste titre. Nous avons découvert beaucoup d'informations que nous ignorions.  

L'agressivité chinoise est surprenante et pense que ce pays est prêt a se battre si les USA reconnait l'indépendance de Taïwan.

Nous en parlerons avec Mr Pierre CONESA le 25 juin prochain au cours de son intervention avec le thème : Vendre la guerre.

Je suis persuadé que conflit en Ukraine aura pas terminé qu'un autre plus meurtrier encore risque de démarrer en Asie. En écourtant attentivement Me Nicolas AUDIER sur le comportement de la marine et aviation chinoise, je constate que c'est pire que celui de la Turquie vis à vis de la Grèce.

Nous devons nous préparer pour la 3ème guerre mondiale.

Finalement le débat de ce jour a été exceptionnel par la qualité des intervenants et des informations relatives aux différents pays dans lesquels ils résident. 

Merci à notre commissaire-en-chef Jean-Noël BEVERINI qui a réussi une prouesse ! Faire un compte rendu de ce débat à main levé. 

Lcl Constantin LIANOS, Président-fondateur de Monsieur Légionnaire, de l'AACLE, ANACLE et ses réseaux.

Le 11 juin 2022 à 23:59, Daniel WEIMANN a écrit :

Bonjour président et cher ami,
Merci pour la conférence d’hier soir  le plan B était intéressant malgré tout.

C'est comme la période de deuil !

Quelle mascarade ! La période de deuil est particulièrement élastique et pratique pour la sortir quand ça arrange les partisans de l’indépendance ! Quelle honte ! Se servir de ses morts pour manigancer en politique !

Pour confirmer ce que j’ai dit sur la fragilité de la sécurité en ce moment en N-C, voici les derniers méfaits perpétrés à Koumac chez un médecin privé installé depuis 33 ans là-bas et qui est le fils de l’un de nos anciens officiers de Légion qui a marqué l’institution : le général FORCIN (93 ans et malheureusement admis en EHPAD depuis peu que j’ai appris en téléphonant à son fils pour le soutenir et confraternellement et « légionnairement ».

Avec mes amitiés et ma fidélité.
Daniel Weimann



"Dans le monde entier le réseau de Monsieur Légionnaire est visité.

Aux endroits les plus retirés, il y a un membre du réseau de Monsieur Légionnaire qui veille et nous informe..."
Constantin LIANOS ancien Légionnaire-Officier à titre étranger
© Monsieur-Légionnaire
Apparu en premier sur https://monsieur-legionnaire.org le 11 juin 2022
 Firts appeared in https://monsieur-legionnaire.org on June 11th, 2022
Respectez le travail des autres, au lieu de copier coller, mettez le lien SVP
Contact:  constantin.lianos(at)monsieur-legionnaire.org
Monsieur-legionnaire.jpg