Skip to main content

Les actualités de
Monsieur Légionnaire

Compte rendu de la visioconférence internationale sur  «La Franc-maçonnerie et l'église - les raisons de l'incompatibilité» du 25 février 2023

AACLE-FM-2023-02-25-11.58.15.png 

LA FRANC-MAÇONNERIE ET L’ÉGLISE :

LES RAISONS DE L’INCOMPATIBILITÉ

Brillant succès, à nouveau, pour la visioconférence internationale délivrée samedi 25 février 2023 par monsieur Serge ABAD-GALLARDO à l’invitation du lieutenant-colonel Constantin LIANOS, président-fondateur de l’Association des Anciens Combattants de la Légion étrangère (A.A.C.L.E.).

Thème étonnant et passionnant pour cette fin du mois de février : La Franc-Maçonnerie et l’Église – les raisons de l’incompatibilité.

XXX

À l’issue de plus de deux heures de présentation et d’échanges, dire que la Franc-Maçonnerie (FM) ne recèle plus désormais de « secrets » serait exagéré mais, du moins, apparaît-elle moins «voilée » si cette image est permise, ou plus précisément moins cachée sous les plis de son tablier.

Une véritable « initiation ». N’y voyez aucun mot d’humour. D’apprentis néophytes qu’ils étaient, les auditeurs sont pratiquement devenus de véritables maîtres en Franc-maçonnerie. Permettez-moi donc, frères et sœurs en A.A.C.L.E. de vous embarquer pour ce « voyage » initiatique.

Une expérience personnelle pour porter témoignage et « ouvrir les yeux ».   

Précisons d’emblée que le conférencier n’exprime aucun reproche, ni ne ressent aucune animosité envers les membres de la Franc-maçonnerie. Son seul souhait est précisément « d’ouvrir les yeux ». Mentionnons ensuite qu’il connaît parfaitement  et « de l’intérieur » le sujet sur lequel il intervient : 24 ans de présence dans une Loge maçonnique, passage et progression dans tous les grades successifs et postes d’officier, puis vénérable Maître avant d’être coopté dans les plus hauts grades. En conséquence, l’homme n’est pas « un perdreau de l’année » en la matière, ce qui donne du poids à son propos, propos qu’il maitrise magistralement (ne fut-il pas Maitre en FM ?) en sachant élargir le thème annoncé de sa conférence pour englober dans sa réflexion l’essence même de cette institution née le 24 juin 1717 à Londres (le 24 juin est la fête de Saint Jean). Une naissance qu’entoure cependant un certain secret : il semble qu’un groupe d’occultistes en lutte contre la royauté britannique du moment en soit à l’origine. 

Une institution secrète 

« Secrète » en effet, la Franc-maçonnerie, même si ses adeptes s’en défendent et la qualifient plus sobrement de … « discrète ». Mais être discret n’est-ce pas précisément cette qualité ou cette aptitude à garder un secret, interroge le conférencier qui dépeint, tout d’abord, oserais-je dire en trois points, les caractères de la FM :

-       ses rites,

-       ses cérémonies

-       ses dogmes.

Les rites se diversifient en rites écossais, français, écossais modifié, émulation, Memphis-Misraïm …  mais tous partagent la même similitude : la Légende maçonnique.

Les cérémonies s’organisent autour de réunions bimensuelles (ou Tenues) dont le conférencier présente plusieurs vues. La non présence des membres est susceptible d’entrainer leur exclusion. D’autres cérémonies ont pour objet « la reconnaissance conjugale » ou les décès …

Les dogmes s’articulent autour de la croyance que la Franc-maçonnerie doit apporter le bonheur sur terre.

- Le premier de ces dogmes est précisément et de façon étonnante pour le non-initié : « l’a-dogmatisme » qui prône une marche vers la Vérité en se libérant de tous les dogmes traditionnels. Détruire en premier lieu pour reconstruire ensuite. Mais selon les principes édictés. Un parallèle historique peut être établi en songeant à la Révolution française, fortement imprégnée des idées maçonniques, et qui détruit l’Ordre ancien pour instaurer un ordre nouveau. 

- Le dogme de « La Lumière maçonnique » établit quant à lui que l’être humain est une création cosmique. 

- La conviction que le malheur et la misère sont nécessaires à l’Harmonie universelle en est un autre. Il s’exprime, pour exemple, dans l’image du « Pavé maçonnique ». Un dallage fait de carreaux blancs et noirs. L’espace est sacré et magique. On ne le foule pas aux pieds. Il démontre l’égalité entre le Bien (Lumière) représenté par les carreaux blancs et le Mal (les Ténèbres) matérialisé par les carreaux noirs. 

Les signes de reconnaissance  

Le signe des deux mains : une main qui tend vers le haut ; une main qui tend vers le bas. Là encore ce qui tend vers le haut est identique à ce qui tend vers le bas. 

La poignée de main est un autre signe de reconnaissance dont une vue est alors présentée avec sa caractéristique. La présentation de plusieurs images du « diable » sous le nom de Baphomet, autre appellation  de Lucifer, affiche cette symbolique des « deux mains », l’une tendue vers le haut, l’autre tendue vers le bas. 

Très étonnante également (pour ne pas dire effrayante) l’image de Lucifer sous la forme d’un être porteur à la fois des attributs sexuels masculins et féminins. Le conférencier analyse dans ces images la symbolique du transgenre. De même, la Franc-maçonnerie fait-elle l’éloge du serpent libérateur, celui qui permet de s’affranchir de toutes les contraintes et d’accéder à la Vérité. Cette référence au serpent, « l’animal le plus rusé de la Création » (La Bible) qui tente Ève et Adam et les invite à s’écarter de la volonté de Dieu, la Bête immonde de l’Apocalypse , est inscrite et dévoilée lors de l’accession aux plus hauts grades. La FM se réfère également à un autre « personnage », à savoir Tubal Cain. Tubal Cain, forgeron de son état, est un descendant de Cain. Le conférencier de souligner alors la référence précisément à celui qui tua le Juste, son frère, référence qui met en lumière ce lien entre Franc-maçonnerie et un tel personnage auteur d’un meurtre et dans lequel elle s’inscrit spirituellement.  

Secret toujours dans les pratiques : manière particulière de sonner à la porte d’une Loge (3 coups de sonnette sous peine de ne voir la porte s’ouvrir) lorsqu’on n’en est pas membre. Mot de passe à déclarer au « tuilleur » au risque d’être refoulé. 

La Franc-maçonnerie : une religion !  

Selon les déclarations de ses plus hautes autorités (le grand Maître est l’équivalent du Pape pour les adhérents) une ou deux religions ne peuvent coexister : l’une doit nécessairement éliminer l’autre. Et l’objectif est clairement posé : la Franc-maçonnerie, à vocation mondialiste, doit éliminer l’Église et la religion qui est sienne. Le conférencier n’y va pas par quatre chemins ! On ne peut lui reprocher de ne pas être limpide dans ses conclusions, non pas dans ses affirmations car le propos est argumenté. 

Au sein de la FM coexistent deux catégories d’obédiences :

-       L’une fait référence à un Dieu (Grande Loge nationale française) mais ce Dieu est un dieu indéfini qui n’a rien à voir avec l’enseignement de l’Église et le principe même de la Sainte Trinité. Un dieu, en quelque sorte, force cosmique.

-       L’autre obédience laisse les membres libres de croire ou non à ce principe divin, grand horloger de l’univers.

Mais, en réalité, par ses références à Baphomet, par ses représentations d’un personnage diabolique et satanique, par ses représentations animales comme la chèvre cornue, par ses insultes à la Vierge Marie, par ses affirmations d’égalité entre l’homme et Dieu, les idées, la doctrine et la pratique de la Franc-maçonnerie s’avèrent totalement incompatibles avec l’enseignement délivré par l’Église, avec les fondements de la foi chrétienne et, par voie de conséquence, avec l’Église elle-même.  

La condamnation de « la religion maçonnique »    

Aussi n’est-il pas étonnant que l’Église en 1738 (28 avril) ait interdit aux catholiques d’intégrer la Franc-maçonnerie. En 1983/1984, comme en 2007, cette incompatibilité et cette interdiction d’adhésion ont été confirmées et réitérées. Actuellement on estime à 3% des français adultes l’effectif des francs-maçons en France (156 000 adhérents), 5 à 10% de ce contingent appartenant aux Hauts grades par cooptation.

Ce pourcentage général de 3 % s’élève cependant à 35% en ce qui concerne la représentation nationale dans les deux Assemblées parlementaires. Soit 315 parlementaires sur le total de 900 élus siégeant. Ce pourcentage pourrait être sous estimé et atteindre 40 à 45 %, de telle sorte que les principes mêmes de la Démocratie seraient ainsi mis en cause.

L’objectif de la FM serait, par le biais de cette présence dans les assemblés parlementaires à l’origine des lois de la république, de faire entrer dans le corpus législatif les choix, les volontés et les principes maçonniques. Après l’adoption de l’interruption volontaire de grossesse (IVG) la prochaine victoire serait de voter l’euthanasie. Seul maître de sa naissance, l’homme deviendrait alors également seul maître de sa mort ! L’opposition aux principes prônés par l’Église est totale. Le conférencier n’émet aucun doute sur le vote de cette future loi.

La démission : seule issue 

La démission de monsieur Serge ABAD-GILLARDO n’étonnera donc personne. S’étant totalement voué à Marie (dont une statuette est placée derrière lui), profondément ancré dans sa foi chrétienne, mettant en pratique les enseignements nés de la Révélation, l’homme ne pouvait que quitter une institution totalement à l’opposé de ses convictions profondes. Ses nombreux livres explicitent son parcours, ses choix et son orientation vers une Lumière qui est celle du Christ et qui n’est pas celle de la Franc-maçonnerie, sur un chemin qui est celui de la Vie et qui n’est pas celui emprunté et également proposé par cette même institution. 

Conclusion du Colonel Jean-Jacques Doucet 

Le colonel, félicita le conférencier pour sa présentation, rejoignant en cela l’avis des auditeurs nombreux à s’exprimer. Il le remercia surtout pour son témoignage courageux. Oui, courageux car il faut du courage pour parler ainsi, si ouvertement. Sans crainte.  Un double courage : celui de dénoncer, d’une part, et d’autre part, celui de découvrir Dieu. Le colonel DOUCET retînt le nombre impressionnant  de parlementaires membres des Loges maçonniques, « un véritable cheval de Troie » dans notre Démocratie et qui la met en cause. Par ailleurs, quelle haine de l’homme par cette volonté de destruction, d’abolition de ce que les apôtres ont fait  et de destruction de la « famille » allant jusqu’à la mort.

Ajoutons, pour clore ce compte rendu, que le courage fut une vertu entièrement partagée au cours de cette passionnante visioconférence,  par son intervenant, par son organisateur, le président Constantin Lianos, et par l’ensemble des amis et auditeurs de par le monde car, faut-il le rappeler, ces conférences sont et disons-le fort et haut … internationales !

À Marseille, le 25 février 2023

Jean-Noël BEVERINI 

AACLE-FM-2023-02-25-12.44.52.png

XXX 

Bonsoir Constantin, Ci-dessous, lien vers les photos de la visioconférence du jour :
https://photos.app.goo.gl/hzrivdLYD2mPQ8aVA 
Amitiés, Christian Sabatier

XXX 

Un grand merci à M. Serge Abad-Gallardo (Membre d'honneur de l'AACLE) pour sa brillante et courageuse intervention, au Colonel Jean-Jacques Doucet (ancien C2 du 2°REP - Membre à vie de l'AACLE pour sa conclusion générale, au commissaire de la marine Jean-Noël Beverini (ancien commissaire du 5e Régiment étranger de Mururoa, Membre de l'Academie du Var, membre d'honneur de l'AACLE pour son compte rendu, au Lcl Chriostian Sabatier (Membre bienfaiteur de l'AACLE) pour la couverture photos et à tous les participants de l'hexagone, de Corse et de l'étranger. Cette visioconférence a demarré à 10:30 et a pris fin à 13 h 05. Notez par ailleurs que les membres ont reçu le lien et codes d’accès pour le replay valable 72 heures.

Rendez-vous le samedi 11 mars 2023 à 10:30 pour écouter le Professeur Christian Perronne (Membre d'honneur de l'AACLE)

Constantin Lianos, ancien Légionnaire-officier à titre étranger, Président-fondateur de Monsieur Légionnaire, de l'AACLE, ANACLE et ses réseaux. 

XXX 

Messages :

Le 25 févr. 2023 à 17:32, Beatrice et Christian  Gimmig ont écrit :
Bonsoir, Monsieur Lianos,
Un grand, grand merci d’avoir organisé cette rencontre avec Monsieur Abad-Gallardo qui nous a éclairé sur beaucoup d’aspects quant à la franc-maçonnerie et ses conséquences ; ce sujet est tellement vaste qu’il aurait pu en parler pendant des heures.
Nous sommes impressionnés par ses connaissances et expériences du terrain, son calme, sa droiture, et surtout sa foi sereine du quoiqu’il arrive ; nous sommes aussi dans la ferme espérance que le bien l’emportera sur le mal qui règne en maître dans le monde.
En vous souhaitant un bon séjour en Corse, nous vous envoyons nos amicales pensées à partager avec Madame Lianos.
Béatrice et Christian GIMMIG

 X
Le 25 févr. 2023 à 16:44, Marc Boutellier a écrit :
Mon Colonel,
Je vous remercie encore de votre accueil à la visioconférence de ce jour.
Auriez-vous l'amabilité de transmettre mes coordonnées à Monsieur ABAD-GALLARDO s'il vous plaît ?  
Nous n'habitons semble-t-il pas loin l'un de l'autre (je vis à Limoux dans l'Aude) et j'aurais souhaité le rencontrer ou tout au moins correspondre avec lui s'il accepte.
Mes respects,
Marc Boutellier
 XXX 
RETEX du jour
La bande passante dans l'ensemble a été correcte ! Certains auditeurs ont compris qu'il fallait couper la vidéo et suivre en audio car leurs bandes passandes était médiocre. J'ai invité Serge ABAD-GALLARDO de quitter la visio et revenir et cela nous a permis de meieux l'écouter. Une dizaine d'auditeurs n'ont pu acceder car il leur manquait la mise à jour zoom, or la mise à jour c'est simple, de temps en temps il faut cliquer sur le lien envoyé avec l'invitation pour que la mise à jour se fasse.  Comme vous constatez l'ouverture de la réunion en ligne se fait à 10h00 (h. de Paris) cela permet aux auditeurs et intervenants de venir et tester leurs installations.
Le plan B doit toujours être prêt, cette fois à part quelques communications par tph n'a pas été mis en œuvre et tant mieux. J'ai constaté encore une fois que l'ADSL en Corse a bien fonctionné alors que la fibre dans l'héxagone n'a pas été très bonne. Nos auditeurs résidant à l'etranger n'ont pas rencontré ce problème...
Sommes-nous en retard en France ? Nous verrons avec le Lcl Jean-Michel HUDRY au cours de son intervention avec le thème Cyber où nous en sommes.
Constantin LIANOS
© Monsieur-Légionnaire
Apparu en premier sur https://monsieur-legionnaire.org le 25 février 2023
 Firts appeared in https://monsieur-legionnaire.org on February 25th 2023
Respectez le travail des autres, au lieu de copier coller, mettez le lien SVP
Contact:  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Monsieur-legionnaire.jpg
  • Vues: 2418