Les actualités de
Monsieur Légionnaire

Rires par Jean-Noël BEVERNINI

RIRES

Je connais un peintre peignant avec des mots

Un poète écrivant du bout de  son pinceau !

Que ce monde est bizarre.

Quel immense bazar !

Plus rien n’est à sa place

Et, pas même les glaces

Qui vont se mettre au chaud 

À Monaco !

Les icebergs voyagent

Quittant leurs blanches cages

Et s’en vont pique-niquer

En nous faisant des pieds de nez.

Que ce monde est bizarre !

Un animal, dit-on, d’une espèce bien rare

Vient de figer le monde

Dans sa ronde.

Un petit animal avec sa queue d’écaille

Qui, même à un moustique, ne ferait pas de mal.

Un pangolin au nom de comédie 

Morganatiquement marié à une chauve-souris.

Et ce couple en furie,

C’est ce que l’on nous dit,

Nous envoie ses enfants

En cadeau  hilarant de futur nouvel An.

Il ne faut plus sortir, il ne faut plus aimer.

A t-on juste le droit encore de respirer.

Mes cheveux se désolent et n’osent plus pousser :

République et son roi ont tous deux décrété

« Le poil ne doit plus se couper ! »

Je me coupe de tout, de mes amis qui meurent,

De mes voisins inquiets, de mes plantes qui pleurent,

De mon chien … pas mon chien !

Mon chien est mon rempart, mon seul rempart canin

Je l’ai dit au virus : « Va, quelle que  soit ta peine 

Ici Cave Canem ! »

 

Ma plume se confine et  flanquée de son masque,

En air de carnaval ou en air de tarasque

Doit vous dire « À plus tard

Quand nous serons sortis de ce grand pot au noir

Qui va nous avaler

Que nous ayons ou pas nos masques sur le nez ».

À Marseille, le 25 novembre 2020

 Jean-Noël Beverini

  • Vues: 482
MONSIEUR LÉGIONNAIRE
317, Avenue du Prado
13008 Marseille - France