Les actualités de
Monsieur Légionnaire

Alfred PANNEK n'est plus

Un Seigneur de la guerre nous a quitté le 18 Avril 2020 matin
Le Major Alfred PANNEK Matricule 109 950 nous a quitté ce matin (18 Avril 2020)

Alfred PANNEK

Ses obsèques se dérouleront le mardi 21 avril 2020 à 10 heures 30 au funérarium-crématorium de Canet en Roussillon suivie de l'incinération. Triste nouvelle notre Grand Ancien, le Major(er) Alfred PANNEK est décédé ce jour dans sa 86ème année à l'EPAD de Port-Leucate où il résidait depuis le mois de février 2019. Son combat contre la maladie aura duré plusieurs années, et même si ces derniers temps il n'avait plus toutes ses facultés, il continuait à lutter et malheureusement il aura perdu. Le Commandant Jacques Boquel prononcera son éloge.

Résumé succinct de sa carrière de ce Segneur de la guerre :

Le Major Alfred PANNEK etait né le 28 juillet 1934 à BEUTHEN (Allemagne), il s'engage dans l'Armée Française au titre la Légion Etrangère le 9 mai 1955.  Après l’instruction de base, il est Affecté au 1er Régiment Etranger de Parachutistes, il va y demeurer jusqu'à sa dissolution tragique en avril 1961.

Avec son Régiment il va participer à tous les combats en Algérie dans une épopée où le 1er REP va montrer ses capacités guerrières forçant l'admiration de tous et faisant de ce régiment, le fer de lance de l'Armée Française.

Alfred PANNEK va y donner toute la mesure de son courage, de sa ténacité et de ses qualités manoeuvrières : il est cité quatre fois pour la seule année 1958 alors qu'il n'est que jeune caporal.

Blessé en 1958 et refusant son évacuation, il sera à nouveau touché en février 1959.

Le 2 juillet 1959 à seulement 25 ans, il reçoit la Médaille Militaire. Après la dissolution du 1er REP, il est affecté au 1er RE à Aubagne puis, à la 13ème DBLE à Djibouti où il obtient une élogieuse lettre de félicitations. 

Nommé le 1er Mars 1969 Adjudant-Chef, il quitte la Légion Etrangère le 1 mars 1969 à sa demande (pour des raisons famililiales) pour servir au 42ème RI à Wittlich (42 RIMECA/FFA) en Allemagne.

Le 1er mars 1977 après une énième lettre de félicitation, il prend sa retraite comme Major Honoraire.

Il reste alors en Allemagne et prend aussitôt les fonctions de chef des ateliers généraux et du casernement au Camp de Mûnsingen où il aura 32 personnels sous ses ordres. Parfaitement bilingue, il marquera de son autorité les 15 ans qu'il passera à ce poste jusqu'à la dissolution du camp en 1992 : 5 nouvelles lettres de félicitations viendront en témoigner. 

Il est fait chevalier de la Légion d'Honneur en mai 1991. Parallèlement, le major Pannek va beaucoup s'investir dans les réserves, sollicité par la région et la division qui reconnaîtront son ardeur par 4 autres témoignages de satisfaction et une lettre de félicitations.

Le 14 juillet 2004 il se voit remettre les insignes d'Officier de la Légion d'Honneur.

Titulaire de la Croix du Combattant Volontaire, de la Croix du Combattant, de la médaille des Blessés, de la Médaille Commémorative Algérie et Moyen-Orient (Suez) 

Le Major PANNEK a toujours mené une vie associative intense. Marathonien confirmé, membre de plusieurs associations d'Anciens Combattants, il a notamment créé et vivifié la remarquable Amicale des Anciens de la Légion Etrangère de Münsingen, allant jusqu'à faire ériger un monument dont la présence témoigne toujours de la Mémoire Légionnaire. Membre du « Réseau de Monsieur Légionnaire » depuis le 1er Juillet 1990, il motive sa demande d’adhésion comme membre actif au 1er Décembre 2003 puis, comme membre à vie le 8 Janvier 2013 à l’AACLE et de l'ANACLE. 

Alfred PANNEK et JC DELACRETAZ

 Lire sa lettre de motivation pour son adhésion à l'AACLE en PDF

Alfred PANNEK 2

Le Major a été notre réprésantant pendant plus de 15 ans dans le D 11, 34 et 66, il n'a jamais raté une prise d'armes ni le marathons du 4ème RE !

Alfred PANNEK 3

Methodique, concis, précis et d’un caractère affirmé, il a tout simplement mais minutisieument dicté ses dernières volontées et laisse à ses deux amis Guy RANVIER (notre frère d’armes parachutiste et membre d’honneur de l’AACLE) et au Commandant Jacques BOQUEL d’organiser ses obsèques selons les réglements en vigeur.

Au revoir Monsieur Légionnaire 

Constantin LIANOS, Ancien Légionnaire Officier à titre étranger 

***

Message dy Ccommandant Jacques BOQUEL du 19 Avril 

Après m'être entretenu avec Guy RANVIER,  lu le message de Joseph MARTINEZ, et en tenant compte des règles de confinement et de la météo, les obsèques se dérouleront de la manière suivante:


Primo : Les locaux du Crématorium nous étant interdits, la cérémonie se déroulera de la manière suivante:
             1- Le cercueil sera déposé à l'extérieur et sera entouré du Drapeau de L'AALE des PO, de son  Président Joseph.MARTINEZ, de Guy RANVIER, de moi-même et éventuellement des membres présents. (Pour nos Anciens âgés et de santé fragile, il faut qu'ils s'abstiennent de venir). Nous aurons peut-être par la suite, (après confinement), l'occasion de lui rendre un meilleur hommage, notamment lors de la dispersion en mer de ses cendres.
             2- Pannek n'était pas pratiquant mais avait demandé une bénédiction par Le Colonel BELLONDRADE. Ce dernier ayant des problèmes de santé  n'est pas en mesure de s'acquitter de cette tache. Aussi après l'éloge que je prononcerai c'est donc Guy RANVIER qui récitera "La prière des Paras". 

                                   -Eloge funèbre par J.BOQUEL
                                  - lecture de la prière des Parachutistes.
                                  - Passage devant le cercueil
                                  - Les membres présents envoient le refrain du boudin
                                  - Salut du Drapeau de l'AALE des PO et le cercueil est emmené à l'intérieur par le service de Pompes funèbres accompagné, si possible, par la chanson modifiée d'Edith PIAF" Non, Je ne regrette rien".

Secondo - En cas de mauvaise météo, car les prévisions ne sont pas bonnes,  on avisera sur place....
C'est le moins que l'on puisse faire pour honorer notre Grand Ancien qui a beaucoup souffert ces dernières années.
Amicalement.
CBA Jacques BOQUEL

***

Bonsoir Constantin,
comme promis je t'adresse dans l'immédiat mon éloge funèbre et quelques photos prises malheureusement sous une pluie battante. Les locaux du crématorium nous avaient été interdits.
Mais à la Légion on se démerde toujours et nous avons quand même pu faire une petite cérémonie.
Amitiés
Jacques BOQUEL

PANNEK Alfred3

Lien pour lire l'éloge du Commandant Jacques BOQUEL

PANNEK Alfred4

© ML

Monsieur-legionnaire.jpg

  • Vues: 2439
MONSIEUR LÉGIONNAIRE
Centre Culturel du Trioulet
36, rue Aviateur Le Brix 13009 Marseille - FRANCE