Les actualités de
Monsieur Légionnaire

Le gâteau des Rois en l’an de disgrâce 2021

Le gâteau des Rois en l’an de disgrâce 2021

La mère déposa le gâteau sur la table.

Il était rond et beau autant que sont les fables

Qu’on raconte aux enfants le jour d’Épiphanie.

Aussi tous l’admirèrent et chacun l’applaudit

*** 

Il fleurait bon le temps des lointaines années,

Des vieilles traditions non encore surannées.

Comme un roi il trônait au lin blanc de la nappe

Qui semblait l’honorer comme fait une chape

Sur l’épaule d’un prince ou le dos d’un évêque.

Les cerises confites, les tranches de pastèque,

Le cédrat verdoyant, les écorces d’orange,

Le tout drapé d’un miel plus doux qu’ailes des anges

Brillaient de tous leurs feux à l’instar de joyaux.

L’enfant émerveillé s’exclama : « Que c’est beau ! »

*** 

Ses yeux rêvaient déjà de l’orgueilleux espoir

De voir dans le gâteau la fève lui échoir.

Avant qu’il se glissa prestement sous la table,

Sa mère demanda : « Mon fils es-tu capable,

En ce jour de l’année, de nous dire pourquoi

On met une couronne sur ce seul gâteau là ?

 Et l’enfant répondit : « Pour fêter Corona »   

À Marseille, le 2 janvier 2021

Jean-Noël BEVERINI, membre de la commission culture de l'ANACLE

Commentaires :

Chères et chers amis,
Il devient de plus en plus urgent de rire!
Déjà, en son Règlement de 1474, le Bon Roi René demandait qu’une fois par an, au moins, son peuple de Provence puisse se réjouir en « faisant fête » . (En vérité il le demandait au minimum sept fois par siècle!). Tambourins, festins, chants, danses, joie et convivialité, tout cela pour faire bonheur, pour faire honneur et créer une unité dans son beau comté de Provence. 
Notre Bon Roi René, bâillonné, masqué, confiné, covidisé, couvre-feudisé,  devrait, aujourd’hui, bien se morfondre en son château de Tarascon ou dans sa demeure de Marseille, contraint de renoncer à ses « cheminées » en sa bonne ville et son Port, se hâtant à vingt heures de rejoindre sa chambrée.

Que cette triste situation ne nous empêche pas de fêter les Rois mages venus honorer l’Enfant Jésus.
Si j’ai, tout simplement, un conseil à vous donner en ce qui concerne votre gâteau des Rois: faites attention à la fève et plus encore aux sujets. Depuis des années, ils sont fabriqués en Chine! Nous viennent-ils de Wuhan? L’histoire ne le dit pas. Mais nous conviendrons que nous avons, pour des siècles, reçu suffisamment de cadeaux de l’ ancien Empire des Yuan (Wuhan?).
Mordons dans notre gâteau provençal des Rois comme nous mordons dans la vie. Mais jetons la fève et son sujet dans le feu de la sainte bûche de Noël qui flambe encore dans la cheminée.
Souvenons-nous de « La Chanson de la Coupe » du Grand Frédéric Mistral, Notre Cansoun de la Coupo:
- « Vuejo-nous lis espéranço
E li raive dou jouvènt,
Dou passat la remembranço,
E la fe dins l’an que vén ».
( «  Verse-nous les espérances
Et les rêves de la jeunesse,
Le souvenir du passé
Et la foi dans l’an qui vient ».)
Bonne Fêtes des Rois.
Jean-Noël Beverini
  • Vues: 59
MONSIEUR LÉGIONNAIRE
Centre Culturel du Trioulet
36, rue Aviateur Le Brix 13009 Marseille - FRANCE