Les actualités de
Monsieur Légionnaire

  • Accueil
  • NOTRE ACTUALITÉ
  • Culture
  • Compte rendu de la conférence en présentiel du samedi 9 octobre 2021 au siège de l'AACLE et ANACLE avec le thème «Mai avere paura» donnée par Danilo PAGLIARO ancien Légionnaire

Compte rendu de la conférence en présentiel du samedi 9 octobre 2021 au siège de l'AACLE et ANACLE avec le thème «Mai avere paura» donnée par Danilo PAGLIARO ancien Légionnaire

20210910

C'est une tradition de l'AACLE ; à chaque fois que nous avons une conférence en présentiel, elle est précédée d'une séance de chants dirigée par le Major Dante STEVENAZZI, Vice-président. Cette fois la sonnerie aux morts a été joué par le Ur korriganed composé du Divisionnaire Vincent Guivarc'h et Alain Eveno

2021 1009 ur korriganed 6958

2021 10 09 aux morts 6960

2021 10 09 ur korriganed pedigree

20211009 seance de chants 6992

20211009 seance de chants et conference 6964

20211009 seance de chants 6967

20211009 seance de chants 6966

20211009 seance de chants et conference 7002

Intervention du Colonel Daniel Moine, Adjoint au maire pour les affaires militaires.

20211009 seance de chants intervention adjoint au maire 6986

20211009 conference 7007

Compte rendu de la conférence par le Professeur José D'ARRIGO

«Danilo Pagliaro : « Mai avere Paura », n’avoir jamais peur

-« Brigadier-Chef, est-il exact qu’à la Légion Etrangère, parmi les exercices inhumains qu’on vous impose, vous êtes obligés chaque matin de faire des pompes dans un bac rempli de sang humain ? »

 Cette question débile, mais révélatrice d’un état d’esprit antimilitariste, a été posée par un journaliste de la RAI, la télévision italienne, à Danilo Pagliaro, ancien brigadier-chef du Régiment Etranger de Cavalerie à la Légion Etrangère, auteur d’un best-seller sur la vie d’un légionnaire venu d’Italie qui s’est vendu à plus de 50 000 exemplaires dans son pays.  

Cette question n’est pas seulement débile, elle est absurde et sordide. Un peu décontenancé par cette attaque inattendue, Danilo Pagliaro a simplement répondu que les Légionnaires constituaient un corps d’élite de l’armée française et qu’à ce titre ils étaient astreints à un entrainement quotidien intensif. Par exemple, Danilo devait effectuer cinq fois de suite le parcours du combattant et, évidemment, il finissait sur les rotules. Mais jamais, au grand jamais, il n’a assisté à des scènes indignes ou dégradantes. « On n’est pas des sauvages mon colonel, nous on se bat contre les égorgeurs et les forcenés qui crucifient des enfants vivants sur des arbres… » 

Le lieutenant-colonel Constantin Lianos, qui a invité l’auteur de « Mai avere paura » (« n’avoir jamais peur ») à présenter son livre samedi dernier au siège des anciens combattants de la Légion Etrangère à Marseille, a acquiescé du regard et l’a encouragé à continuer. « Je ne fais pas de politique, a poursuivi Danilo, très en verve, j’ai fait des conférences dans des villes italiennes de gauche, de droite et du centre et j’explique partout qu’un légionnaire doit exécuter sans état d’âme les ordres du gouvernement français, quel qu’il soit… »

L’ennui, c’est que l’Italie est toujours hantée par les résurgences possibles de son passé Mussolinien et que certaines municipalités, comme celles de Bergamo ou de Brescia, craignent que Danilo Pagliaro ne fasse l’apologie de la violence et du fascisme lors de ses conférences de présentation de « Mai avera paura ». Alors Danilo se fait refouler. Il  a même vu se former un soir autour de lui un cordon impressionnant de 220 « poliziotti et carabinieri » venus le protéger : « Il y a un problème, commandant ? » a demandé Danilo au chef des carabiniers : « Oui, Monsieur, le problème c’est vous. Car des Italiens ont menacé de venir vous tuer… »

Le parcours de Danilo est assez atypique puisqu’il est devenu légionnaire à trente-six ans seulement. Auparavant, il a toujours travaillé pour nourrir sa femme et ses deux enfants. Il a été machiniste, paysan, vendangeur, il a même été nettoyeur de vespasiennes à Montpellier alors même qu’il est titulaire de nombreux diplômes universitaires. Son chef de service lui a demandé : « mais pourquoi vous abaissez-vous à faire ce boulot avec les études que vous avez faites ? » « Parce qu’il n’est pas question pour moi de toucher le chômage et qu’il n’y a pas de sot métier pour alimenter sa famille… »

Titulaire d’une licence en lettres, d’un master de paléographie médiévale, Danilo continue inlassablement de se cultiver. A soixante-trois ans, il reste étonnamment jeune. Son témoignage a été très intéressant parce qu’il a dit son profond attachement à la Légion Etrangère. Chaque fois qu’il s’est engagé et rengagé, son capitaine lui a posé la question : « Danilo, tu t’engages jusqu’à quand ? » Réponse : « Mon capitaine, je m’engage jusqu’à la mort et même au-delà de la mort. La Légion c’est ma famille… »

Danilo a servi à Djibouti, à Mayotte, en Afrique aussi, mais il n’en tire aucune gloire. Son respect pour les anciens d’Indochine et d’Algérie est immense : « Vous êtes Français par le sang versé, moi je suis Français par la transpiration versée », s’est-il incliné.

Durant toute sa conférence Danilo est resté debout, « par respect pour vous tous ». Un jour il en a eu assez d’entendre les lieux communs et les habituelles sornettes sur les légionnaires violents, assassins, voleurs. Il s’est mis à écrire la vérité en appuyant sa démonstration sur une série de témoignages réels : « j’ai vu, j’ai entendu, j’ai participé » sans jamais céder à la rumeur mensongère. C’est ainsi que l’Italie a découvert, ébahie, que les Légionnaires écrivaient parfaitement, n’étaient ni violents ni alcooliques mais respectueux de la vie humaine et attentifs à leur prochain.

Un jour à Djibouti, il a eu une prise de bec avec son adjudant-chef qui lui demandait de défiler pour l’anniversaire de la bataille de Camerone derrière une compagnie de maintenance composée de gardes de l’armée régulière : « je ne défilerai pas et j’en assume toutes les conséquences, mon adjudant-chef, ce drapeau, c’est celui des képis blancs et j’en ai bavé pour être admis parmi vous. Alors, tant pis, je risque soixante jours de tôle pour refus d’obéissance mais je ne défilerai pas ! »

20211009 dedicace 7008

Non seulement la hiérarchie de la Légion Etrangère ne l’a pas sanctionné mais le colonel est venu le féliciter pour son coup de gueule. Lisez son livre. Il dit la vérité sur la Légion. Bravo Danilo.

José D’Arrigo»

Vous pouvez vous procurer ce livre chez amazon, fnac, chez votre libraire habituel ou en ecrivant directement à l'auteur, ainsi vous aurez une dédicace personalisée. Si vous n'avez pas son adresse vous pouvez le demander dans contact. 

Mai avere paura

Un lien intéressant sur le Caporal-chef Danilo PAGLIARO

Texte et photo © tous droits réservés à Monsieur-Légionnaire

Appeared first in https://monsieur-legionnaire.org in October 9 2021

Respectez le travail des autres, au lieu de copier coller, mettez le lien SVP. 

Merci aux participants et à ceux qui m'ont aidé pour l'organisation de cette très belle journée ! la première en présentiel depuis la crise sanitaire. 

Lcl Constantin LIANOS, Président-fondateur et organisateur de l'activité: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  Monsieur-legionnaire.jpg

  • Vues: 1229
Pour nous écrire: 317, Avenue du Prado -13008 Marseille -Fr. Sinon, par courriel via contactLcl Constantin LIANOS