Les actualités de
Monsieur Légionnaire

Et la Levêche souffla sur l'Oranie...

 Et la veche souffla sur l Oranie

Et la Levêche souffla sur l'Oranie raconte une histoire dans l'Histoire.

Ce livre vous entraîne et vous fait vivre la vie d'un département français outre-Méditerranée. Il redonne la vie à des hommes et à des femmes venus d'horizons les plus divers, les plus opposés mais qui toutes et tous forgèrent un pays, du soldat-laboureur au cireur de chaussures. À travers ce récit intime, vous allez vivre, comme si vous y étiez, l'épopée de l Algérie française lors de ses derniers instants, la vie quotidienne de ces Français des marches profondément attachés à l'image idyllique qu'ils se faisaient de la France métropolitaine, le courage et la pugnacité de ce peuple qui a entièrement construit ce pays. Vous y découvrirez une des plus belles pages de l'Histoire d une poignée de Français d'Algérie attachée à leur petite patrie jusqu'à lui sacrifier consciemment leur vie.

L’auteur est natif d’Assi-Bou-Nif, petit village situé entre Oran et Mostaganem. Il vécut ensuite son adolescence dans un quartier d’Oran (Medioni), essentiellement composé de musulmans. 

Les communautés Européens, musulmans, juifs, selon les appellations de l'époque vivaient en parfaite harmonie. En 1952, il a 8 ans lorsque sa famille s'installe à Aïn-Séfra, dans le sud oranais, suite à la mutation de son père. La tourmente s'installe alors qu'il n'a que 10 ans. Sa première vision des horreurs de cette guerre sera celle des têtes de voisins, un garde-barrière et son épouse, piquées de part et d'autre des rails de chemin de fer. Pourtant, la guerre est bien loin, hormis quelques attaques du FLN. Nul ne se doute alors de l'importance et des conséquences de cette rébellion armée. Régis, comme tous les enfants d Aïn-Séfra, sera élève de l'institution Lavigerie, dirigée par les Pères Blancs ; sur les bancs de l'école les trois communautés sont assises fraternellement. Traditionnellement, l'enseignement est précédé de prières chrétiennes ; chacun les récite, y compris les musulmans et les juifs, sans la moindre remarque de la part de quiconque. Au fil des ans, Régis commence à prendre la mesure de la nature cruelle de la guerre, bien qu Aïn-Séfra en soit quelque peu épargnée du fait de la présence de la Légion étrangère. Il a 15 ans lorsqu'une nouvelle mutation de son père le conduit à Mostaganem. L'année précédente, le général de Gaulle avait retrouvé le pouvoir en faisant la promesse d'une Algérie définitivement française. Les événements, alors, s'accélèrent et Régis prend chaque jour davantage conscience de l'étendue du parjure de de Gaulle et de la nécessité de se défendre par soi-même. Il commencera à militer dans les rangs de Jeune Nation puis des Légions Nationales.

Vous avez bien compris! Il vivra son adolescence en pleine guerre d’Algérie, se rangera dans les rangs de l’Algérie française avant d’être arrêté, puis libéré par la Mission C le 29 juin 1962 pour partir seul à l’âge de 18 ans en Métropole, cette terre inconnue.

***
J'ai rencontré Régis tout à fait par hasard dans le Var, au cours d'une prise d'armes, personnage atypique comme tous les anciens Légionnaires, étant déjà membre dans une AALE, je lui ai proposé de lui envoyer les compilations hébdomandaires sans engagement ni adhésion. Changeant de lieu de résidence, Régis m'écrit un jour via le site de Monsieur Légionnaire et me demande de le parrainer pour une adhésion. Par la même occasion j'ai découvert qu'il a déménagé à l'autre bout de la France, à Royan (où je suis allé souvent pour sauter en parachute) où évidement il n'y a pas d'amicale des anciens de notre institution. Je lui ai dis que ce n'est point obligatoire mais pourquoi pas une adhésion. Une adhésion à vie SVP !... A vie ? Bon; autant savoir un peu plus sur ce personnage, je me suis adressé à mon président du comité des sages et ami commun qui est le Colonel Antoine IBANEZ pied noir également , (mon ancien chef de corps de la 13 DBLE). Ce dernier m'a répondu qu'il n'y avait pas de problème et que je pourrai l'autoriser à être membre à vie, du coup Marie-Pierre Guillem est membre à vie également ! 
 
Un jour pendant le confinement je reçois un coup de téléphone de Régis pour m'annoncer une mauvaise nouvelle, le décès d'un guerrier hors du commun. Il m'a aidé à organiser l'élogue funèbre mais le "confinement acte I de l'année 2020" nous a interdit de l'accompagner à sa dernière demeure. Ensuite, avec Régis, nous avons évoqué les souvenirs et la nostalgie de son pays natal. En écoutant ses anecdotes parfois incroyables, je lui ai dit qu'il fallait écrire un livre, j'ignorais en effet, que ce résistant de l'Algérie française avait déjà écrit ce livre magnifique.
 
Chappeau Monsieur Légionnaire !
Constantin LIANOS,
Président-fondateur de Monsieur Légionnaire, de l'AACLE, ANACLE et ses réseaux 
Où commander ce livre époustouflant ?

http://www.yvelinedition.fr/Et-la-Leveche-souffla-sur-lOranie ou chez votre libraire habituel. 

ISBN : 978-2-84668-634-1 – Format 155 x 240 mm – 392 pages – 28,00 € franco de port 

  • Vues: 1130
MONSIEUR LÉGIONNAIRE
Centre Culturel du Trioulet
36, rue Aviateur Le Brix 13009 Marseille - FRANCE