Les actualités de
Monsieur Légionnaire

Compte rendu de la visioconférence internationale du 5 mars 2022 avec le thème : Sept pas vers l'enfer

Une visioconférence internationale pas comme les autres !
 
AACLE ML 2022 03 05 15.53.26 
Le lien d’accès et le code secret pour regarder et/ou télécharger la visioconférence de ce jour ont été envoyés uniquement aux adhérents de notre association.
Je vous rappelle que c'est uniquement à usage personnel. En aucun cas cet enregistrement ne doit être divulgué au public sous peine de poursuite et l'exclusion de notre association et du réseau du cycles de nos visioconférences. 
En revanche, les photos et le compte rendu seront visible sur cette même page, merci de ne pas faire des copier-coller mais mettre le lien. Ainsi vous respectez le travail des autres. 
 
Alain CHOUET visio conference 2022 02 26
Séparatisme islamiste : les désarrois d'un officier de renseignement

Sept pasvers l enferPréface : Pierre Conesa

 
1980-2020. Quarante années d’aveuglement, d’ignorance, de lâcheté et de « bien-pensance » ont progressivement conduit la France aux limites de la rupture du pacte républicain.
Alors que le débat a longtemps été pollué par le « politiquement correct » qui ne voulait voir dans la violence et la délinquance que des « incivilités » plutôt mineures, Alain Chouet dépeint une société française profondément malade du séparatisme et de la violence fondamentaliste dans toutes ses composantes et tous ses aspects. Il remonte à ses fondements historiques, pointe du doigt ses instigateurs, analyse les failles de notre société.

Homme de terrain et de réflexion, ayant combattu les diverses vagues du terrorisme depuis cinquante ans, Alain Chouet dénonce l’inertie et le déni d’un monde politique et intellectuel, alerté de nombreuses fois, mais qui a toujours refusé de croire à la poussée organisée de la dissidence islamiste violente, jusqu’à la décapitation de Samuel Paty.
Documents, témoignages
 
 
Paru le 09/02/2022
Genre : Documents 
336 pages - 135 x 219 mm
Broché
 
EAN : 9782080249388
ISBN : 9782080249388

 

Fleche 2Feuilleter quelques pages 

Fleche 2Les captures écran de la visioconférence par le Lcl Christian SABATTIER 

🪂

Sept pas vers l’enfer : Questions à Alain Chouet par des auditeurs qui lu son livre

  • Pourquoi les pouvoirs politiques et judiciaires français répugnent-ils à appliquer contre les fanatiques de l’Islam des mesures telles que « l’indignité nationale » prévue en 1944 ou l’article 411 alinéa 4 du code pénal qui prévoit trente ans de détention criminelle contre les individus coupables « d’intelligence avec l’ennemi » ?
  • A votre avis, est-ce que le combat contre le salafisme politique est définitivement perdu en France en raison des compromissions de nos élites avec des Etats islamistes tels que le Qatar, la Turquie, l’Arabie ou le Pakistan ?
  • Pourquoi écrivez-vous que la Méditerranée est devenue notre Rio Grande et que Marseille est devenue notre Laredo ?
  • Vous estimez, page 162, que « ce n’est pas demain qu’on verra le bout du tunnel de la dissidence salafiste violente. On ne biffe pas d’un trait de plume quarante années de déni, d’aveuglements, d’inaction, de complaisance et de soumission. » Pourquoi une telle cécité de nos dirigeants successifs et de notre haute administration ?
  • En France, est-ce que c‘est l’Islam qui se radicalise ou bien le radicalisme qui s’islamise ?
  • Pourquoi enterre-t-on systématiquement les rapports (Stasi ou Obin) qui révèlent la vérité sur la propagation des phénomènes séparatistes en France ?
  • Qu’est-ce que le « djihadisme d’ambiance » ?
  • Le rejet de certaines communautés africaines ne résulte-t-il pas des méfaits de l’immigration massive, de la discrimination positive et de l’interdiction des statistiques ethniques ?
  • Vous réhabilitez dans votre livre le concept de « loup solitaire ». Pourquoi ?
  • Pourquoi les intellectuels ont-ils requalifié « le droit  à l’indifférence »revendiqué par la « marche pour l’égalité des droits » en 1983 en «droit à la différence » ?
  • Vous évoquez page 124 les instincts pédophiles de certaines de nos élites « qui se pâment devant des éphèbes aux yeux de gazelle ». S’agit-il bien, entre autres, de Jack Lang ? 
  • Vous insistez dans votre livre sur le fait que les auteurs des divers attentats sur notre sol sont « nos enfants, des rejetons de notre société qui ont frappé à Paris, Marseille, Nice, Magnanville ou Saint-Etienne du Rouvray. » Comment les fanatiques de l’Islam ont-ils pu vampiriser à leur profit les communautés d’immigrés africains qui cernent les grandes villes française ?
  • Comment neutraliser l’emprise des Frères musulmans dont la stratégie globale est de rendre les Musulmans haineux à l’égard du reste du monde et haïssables par le reste du monde ?
  • Vous révélez page 75 que la cour des comptes a recensé en France 1514 quartiers hostiles ou rebelles dans 859 communes, soit six pour cent de la population française qui vit « hors des lois de la République ». Nos services de renseignement et de sécurité ne sont-ils pas démunis face à l’ampleur de cette menace 
  • Quelles sont à votre avis les trois erreurs majeures de l’Occident face au terrorisme islamiste ? 
  • Pouvez-vous nous expliquer les raisons du désastre français en Afrique et l’enlisement de notre armée dans les affrontements ethniques, tribaux, linguistiques, frontaliers, liés au marché de la drogue et aux prédations des grandes puissances sur les ressources régionales ? 

🪂

 

Témoignages :

Fleche 2Colonel Jean-Jacques DOUCET, ancien commandant en second du 2ème REP, ancien de la DGSE, essayiste, conférencier.

Fleche 2Monsieur Pierre CONESA, (Préface du livre de Alain CHOUET), Pierre CONESA est un essayiste, ENA, ancien haut fonctionnaire 

Fleche 2Compte rendu : Professeur José d'Arrigo (🇫🇷Marseille) 

Alain Chouet : le séparatisme islamiste est-il inéluctable ?

« Ne parlons pas de ce qui fâche » : nos élites dirigeantes connaissent par cœur ce proverbe corse qui consiste à mettre la poussière sous le tapis pour ne pas avoir à faire intervenir dans la salle de séjour une femme de ménage munie d’un aspirateur. En termes galants, ce refus puéril d’affronter la menace est qualifiée de « politique de l’autruche » en raison de l’attitude de cet échassier qui enfonce sa tête dans le sable chaque fois qu’un danger se profile à l’horizon.

Il fallait donc un certain aplomb au Lieutenant-colonel Constantin Lianos, président-fondateur de l’association nationale des anciens combattants de la Légion Etrangère, pour proposer le samedi 5 mars à ses ouailles réparties dans de nombreux pays une visioconférence internationale sur le thème du séparatisme islamiste en France.

Constantin Lianos a osé et il a bien fait. Car la conférence d’Alain Chouet, ancien chef du service de renseignement et de sécurité de la Direction Générale de la Sécurité Extérieure (DGSE) où il a officié durant toute sa carrière de 1972 à 2007, a été très instructive sur l’ampleur de la menace que fait peser sur notre société le salafisme politique, ou si vous préférez le fanatisme islamique de la confrérie des Frères Musulmans. Comme ce sujet sensible peut prêter à controverses et susciter des réactions passionnées, Constantin Lianos a invité d’autres intervenants de renom dont les témoignages réalistes, ou angéliques, ont permis de nourrir le débat de points de vue différents.

Si vous n’êtes pas encore convaincu qu’il s’agit d’un terrain glissant, sachez qu’Alain Chouet a remis le manuscrit de son livre intitulé « Sept pas en enfer » et sous-titré : « séparatisme islamiste :  les désarrois d’un officier de renseignement » aux éditions Flammarion en février 2021 et qu’il n’a été publié qu’en février 2022. Pourquoi cette année de retard ? Parce que la liberté d’expression n’est plus ce qu’elle était en France. Alain Chouet a eu affaire à un bataillon d’avocats de l’éditeur qui ont épluché son récit pour y traquer mot à mot le moindre « amalgame » possible, la moindre « stigmatisation infâmante », le « moindre soupçon de zemmourisme » : 

« ils ont passé mon livre au peigne fin et la bagarre sémantique entre eux et moi a duré une année, raconte l’ancien agent secret, mais finalement ils n’ont rien retranché de mes écrits parce que je ne me rallie à aucune tendance politique et que j’essaie d’argumenter et de documenter tous les constats que je peux faire… »

Certes. Mais lorsque, d’emblée, Alain Chouet affirme l’apriori suivant : « je maintiens que la culture musulmane n’est pas incompatible avec la démocratie et l’esprit des Lumières », il fait référence à certains pays musulmans qui ont conquis entre 1945 et 1960 leur indépendance « pour y installer des républiques démocratiques proches des nôtres ». Mais au Yémen, en Egypte ou au Soudan, par exemple, ces régimes sont peu à peu devenus autoritaires et ont obéi aux lois draconiennes du salafisme politique et du fanatisme religieux. « L’Arabie Saoudite, c’est un Daech qui a réussi », a même indiqué Alain Chouet.

C’est cette dérive lancinante qui amène le conférencier à se contredire car il avoue un peu plus tard : « l’Islam n’est pas incompatible avec la démocratie mais le salafisme oui ». Il met en cause la propagande incessante de la confrérie des Frères musulmans qui œuvre en catimini pour étendre son influence partout dans le monde, y compris en France. Et il admet que l’Islamisme est aussi une volonté d’organiser l’espace public et d’imposer des mœurs étrangères aux Français en fonction des seules lois édictées par le Prophète. Comment le Qatar peut-il régner sur le salafisme politique sans la moindre réaction des occidentaux ?

Alain Chouet révèle que les démocraties ont longtemps cru pouvoir contrôler ces extrémistes sans jamais y parvenir. Selon lui, la théorie du « grand remplacement » ne tient pas debout car l’histoire de l’humanité se confond avec celle des migrations. Pourtant, « tous les attentats terroristes commis sur notre sol, hormis celui du Bataclan, l’ont été par des loups solitaires issus de notre propre culture, des rejetons de notre société », reconnait Alain Chouet. Il existe donc un problème très grave avec notre immigration extra-européenne que les gouvernements se refusent hélas à prendre en compte et à régler.

Inutile de se voiler la face : ces immigrés de la dernière génération ne se sont pas intégrés à la société française et encore moins assimilés. Ils vivent en France et ont la haine de la France. Est-ce à dire que le combat contre le salafisme est définitivement perdu en France ?

 « Pas du tout, répond Chouet, nous finirons par gagner mais il faut cesser toute compromission avec les animateurs du salafisme et avec des Etats islamistes tels que le Qatar, la Turquie, l’Arabie ou le Pakistan. On ne biffe pas d’un trait de plume quarante années de déni, d’aveuglements, d’inaction, de complaisance et de soumission. »

La radicalisation est devenue une forme d’exutoire pour une jeunesse qui veut exprimer son mal-être. Ce fanatisme résulte de la faillite de notre système éducatif, culturel et social. Mais aussi d’un sentiment de rejet des jeunes issus de l’immigration africaine et de « vengeance coloniale ». 

« Quand on sème l’humiliation, on récolte la haine », prophétise Chouet. Par exemple dans le quartier de La Paillade à Montpellier, c’est un petit Maroc. Vous n’êtes plus en France. Il s’agit désormais d’une république autonome avec interdiction aux autres citoyens d’y mettre un pied. C’est le syndrome de la cité de non-droit étendu à tout un quartier. Inquiétante perspective…

La cour des Comptes a recensé en France 1514 quartiers rebelles ou hostiles, regroupant plus de quatre millions d’habitants, soit 6 % de la population française vivant en dehors des lois de la République. Comment voulez-vous que nos services de sécurité puissent faire face à une menace d’une telle ampleur ?

Pour le colonel Jean-Jacques Doucet, premier témoin, l’Islam et l’islamisme peuvent être confondus car ils visent à une même application du Coran et de ses versets sataniques. Il a vu vingt huit enfants se faire massacrer dans un bus à la frontière de  Somalie, il a vu Sarajevo, ville ouverte et accueillante, se fermer avec l’ouverture de nombreuses mosquées et l’arrivée des « barbus de l’Islam », il a constaté que des gendarmes ont eu l’interdiction d’intervenir au Bataclan durant une heure alors que se perpétrait un véritable massacre à proximité, bref Jean-Jacques Doucet ne supporte plus le silence complice de nos élites, leur refus d’agir et la prétention des Islamistes qui veulent imposer leur loi sur notre sol.

Pour Gérald Arboit, second témoin, « nous avons une vision idyllique des migrations européennes anciennes, les Portugais, les Italiens, les Espagnols, les Polonais, qui partagent notre culture et notre religion, mais leur intégration n’a pas été aisée non plus ». Certes. Mais ils travaillaient d’arrache-pied, ils pratiquaient leur culte sans la moindre intention de l’imposer à quiconque et ils ne demandaient aucune assistance à l’Etat. 

Le livre d’Alain Chouet préfacé par Pierre Conesa et qui a présenté l’auteur ce 5 mars a le mérite de poser frontalement les problèmes majeurs qui se posent aujourd’hui à notre pays : ceux des méfaits d’une immigration extra-européenne invasive, d’une identité française menacée, de traditions remplacées, d’un terrorisme inamissible qui a déjà fait des centaines de morts et d’une sécurité devenue très aléatoire. Le prochain président, quel qu’il soit, devra régler ces questions vitales pour la survie de la France…sans faire l’autruche.

José D’Arrigo

Fleche 2Couverture photo : Lcl Christian Sabatier (🇫🇷Venelles) et Lcl Bernard Meyran (🇫🇷Marseille)

Fleche 2Organisation et timing horaire :

Fleche 2🇫🇷 France 10h30, (Tahiti:23:30, Nouvelle Caledonie 20:30) -Allemagne 🇩🇪 10:30, -Espagne🇪🇸 10:30, -Portugal 🇵🇹 09:30, -Liban 🇱🇧 11:30, -Russie(Moscou) 🇷🇺12:30, Cambodge 🇰🇭 16:30,  - Chine 🇨🇳 17:30,  - Singapour  🇸🇬17:30,  -Thaïlande 🇹🇭 16:30,- Vietnam 🇻🇳16:30, - Japon 🇯🇵18:30 - Corée🇰🇷18:30, -USA 🇺🇸 - NYC 04:30- San Francisco 01:30.

Programme - déroulement classique de nos visioconferences :
10h 15 : Ouverture de la salle de réunion
10h 30 : Début de la réunion - présentation de l'interevenant par le président
10h 35 : Début de l’intervention 
11h 35 : Fin de l’intervention 
11h 35 à 12 h 02 : Questions réponses
12h 02 : Conclusion par le président ou un membre volontaire qui a écouté la totalité de l’intervention et questions réponses.
12h 05 : Finex  

-France 🇫🇷 : -Lcl Constantin et Mme Jeanne Lianos, (Calvi), Col JJ Doucet (Montpellier) Mr.Nguyễn Ngọc Châu,(Paris) -Pr. Alain Vaillant, -Mr.Victor Bernaud, (Paris).-Mr.Arnaud Conrad, (Paris), -Mr Ronald Starr, - M.Roland Landre, -Mme Patricia Gomez-Basquez, -Dr Marie-José Galéa, -M.Vincenzo Romano (Marseille), Cdt Marcel Benimeli, -MCC Christian-Marie Giudicelli, (Plan de Cuques), -Mr. Claude-Fernand Lagache, (Toulouse), -Mme Stéphanie Gibaud,(Beausoleil),

-Allemagne🇩🇪: -Pr. Franck Billmann, (Heidelberg), -Japon 🇯🇵: M. Frédéric Benoliel,-Russie 🇷🇺: -Dr.Stéphane Semenov (Moscou), -Vietnam🇻🇳-Me Nicolas Audier,

-Singapour🇸🇬 :-M. Benjamin Dupal, -Espagne 🇪🇸: -Lcl-RC Antoine Palazollo, Cne Jean-Paul Giorgi -Portugal 🇵🇹: -M.Casimiro Fernandes,-Liban 🇱🇧: -Mme Marie Bittar, Me Michaël LABAKY. 

Canada-Montréal, . 🇨🇦 Dinh Le Van  Grèce 🇬🇷, Italie 🇮🇹, Andorre 🇦🇩, Monaco 🇲🇨, Angleterre 🏴󠁧󠁢󠁥󠁮󠁧󠁿

Contact: Lcl Constantin Lianos, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Tél. : 06 63 80 78 50, laissez un message ou faites un SMS c'est encore plus simple !   

NOTA : Ne jamais envoyer vos cotisations ou inscriptions avec paiement au Président-fondateur, une seule adresse pour ces fomalités :
Madame Patricia GOMEZ-BASQUEZ, 
28, rue Sainte Baume
13010 Marseille
France                                                                                                                                                                                                                       
🪂 

Photo et texte © Monsieur-Légionnaire

Firts appeared in https://monsieur-legionnaire.org on Mars 5th, 2022

Respectez le travail des autres, au lieu de copier coller, mettez le lien SVP

Contact:  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Monsieur-legionnaire.jpg

  • Vues: 2065
Pour nous contacter par courriel allez dans contact, en cas d'urgence, mettez dans votre message votre numéro de téléphone. Constantin LIANOS, Président-fondateur.